Condamnons le harcèlement contre Aimable Uzaramba Karasira à Université du Rwanda

Appel à l’arrêt du harcèlement contre Aimable Uzaramba Karasira,

orchestré par les autorités du Rwanda

Le 20 juillet 2020, Tom NDAHIRO, stratège politique et membre du Comité Exécutif National du Front Patriotique Rwandais, parti au pouvoir depuis 26 ans au Rwanda, a accusé, via les réseaux sociaux, Monsieur Aimable Uzaramba KARASIRA d’être un ennemi du peuple pour avoir librement exprimé ses opinions et croyances personnelles et en a appelé à son renvoi de l’Université du Rwanda.

Quelques heures plus tard, à la même date du 20 Juillet 2020, Edouard BAMPORIKI, Secrétaire d’État à la Jeunesse et à la Culture, également membre du Comité Exécutif National du Front Patriotique Rwandais, relayait les mêmes accusations contre Aimable Uzaramba KARASIRA via les réseaux sociaux et en appelait aussi à son renvoi de l’Université du Rwanda.

Une semaine plus tard, le 27 juillet 2020, alors que les institutions d’enseignement à travers tout le pays sont fermées depuis le mois de mars 2020 suite au début de la pandémie du COVID19 au Rwanda,le Dr Ignace GATARE, Directeur du Collège des Sciences et Technologie de l’Université du Rwanda, membre du Comité National Exécutif du parti FPR au pouvoir, envoyait à l’un des enseignants,  Monsieur Aimable KARASIRA une demande d’explications, citant entre autres griefs le fait d’avoir,

  • exprimé sur sa chaîne YouTube, en date du 3 juillet 2020 càd durant le confinement,  que le gouvernement ne donne pas de valeur à la fête nationale de l’Indépendance du pays le 1er Juillet ;
  • dit, en date du 20 juillet (selon le courrier de Dr GATARE), ne pas vouloir épouser une femme rwandaise ;
  • dit, en date du 22 juillet 2020, être contre le gouvernement du Rwanda et d’avoir adressé des insultes à l’encontre d’officiels du gouvernement.

Contrairement aux lois et  règlements du travail au Rwanda, le Directeur de l’une des institutions de l’Université du Rwanda où enseigne Monsieur Aimable Uzaramba KARASIRA, a sommé ce dernier, de répondre au courrier lui signifiant ce dont il est accusé endéans deux jours sous peine de mesures disciplinaires à son encontre.

Non seulement ces accusations n’ont rien à avoir avec le travail d’Aimable Karasira à l’Université, mais en plus ces propos du Dr Ignace GATARE résonnent clairement comme un écho aux accusations gratuites de ses collègues du parti à savoir: Tom Ndahiro et Edouard Bamporiki.

Qui est Aimable Uzaramba Karasira sur lequel des autorités du pays s’acharnent de cette manière ?

Aimable Uzaramba Karasira est un survivant du génocide contre les Tutsis dont certains membres de sa famille, selon ses affirmations, ont été tués par des soldats de l’armée du FPR (Front Patriotique Rwandais) pendant la période du génocide.

Aimable Uzaramba Karasira est né à Butare, au sud du Pays, bien avant que ses parents ne déménagent à Kigali. Il a fait ses études primaires à l’école EPA et ses études secondaires au Petit Séminaire Saint Vincent de Ndera, en banlieue de la capitale.

Après le génocide et la mort de ses proches, Aimable Karasira s’est battu, sans le soutien dont il aurait dû bénéficier en tant que rescapé du génocide, pour achever ses études, tout en s’occupant de son petit frère qui, encore à ce jour, souffre des séquelles psychologiques suite à la mort tragique des autres membres de leur famille pendant le génocide. Il a ainsi complété ses études au Lycée de Kigali avant de faire une maîtrise en informatique à l’Université du Rwanda à partir de 1998 jusqu’en 2003. Il a commencé sa carrière professionnelle en 2004 en tant que développeur de logiciels à l’Université Nationale puis à la Caisse Sociale du Rwanda.

En 2008, Aimable Uzaramba KARASIRA a rejoint le corps professoral de l’Université du Rwanda où il travaille encore à ce jour.

En dehors de son métier d’enseignant et dans sa vie absolument privée, Aimable Uzaramba KARASIRA a créé, à partir d’Août 2019 une émission diffusée périodiquement sur YouTube, ‘Ukuri Mbona’ (La Vérité telle que je la vois), dans laquelle il exprime librement ses opinions sur la vie, la société Rwandaise et l’ actualité.

Dans un pays où les bloggeurs sont régulièrement persécutés et emprisonnés, Aimable Uzaramba KARASIRA est devenu une idole pour des dizaines de milliers de Rwandais par le monde et ses émissions battent régulièrement les records d’audience.

C’est en représailles des propos tenus dans les émissions diffusées par Monsieur Aimable Karasira sur YouTube, que le Gouvernement et le Parti au pouvoir, par le biais de leurs fervents “ténors” à savoir Tom Ndahiro et Edouard Bamporiki, en ont appelé au renvoi de Karasira Aimable de l’Université du Rwanda, une manière de lui priver de revenus et de l’intimider pour qu’il arrête de s’exprimer sur des sujets tabous en rapport avec la gouvernance du pays.

Par la suite, le courrier signé par l’un des dirigeants de l’Université Nationale, le Dr Ignace Gatare, met clairement en exécution les demandes de licenciement abusif de Tom Ndahiro et Edouard Bamporiki. Avertis de l’existence de ce courrier du Dr Ignace Gatare, plusieurs médias indépendants du pays ont invité Aimable Karasira à venir s’exprimer sur le dossier, ce qui a eu pour effet de décupler le courroux des pro-gouvernementaux. Dans ses propos, Monsieur Aimable Karasira a même laissé entendre qu’il a peur pour sa vie.

Ce cas flagrant de violation des droits de ceux qui s’expriment librement sur la vie du pays, qui vient s’ajouter à plusieurs autres, a provoqué la consternation dans le public au Rwanda et à l’étranger.

Il faut rappeler que ces deux messieurs, Edouard Bamporiki et Tom Ndahiro, s’en prennent fréquemment à tous ceux qu’ils jugent trop critiques du pouvoir surtout si ces derniers deviennent très populaires. Le chanteur et messager de la paix et de la réconciliation, Kizito Mihigo en a souvent fait les frais, et son nom fait encore souvent l’objet d’attaques de leur part et de la part d’autres cadres du parti au pouvoir, et ceci, même après 5 mois depuis son assassinat dans les geôles de Kigali.

Aujourd’hui,

NOUS TOUS qui croyons fermement que la liberté d’expression et l’emploi sont des droits inaliénables pour toute personne humaine,

NOUS TOUS qui condamnons les violations répétitives des droits humains et les atteintes à la vie de tant d’innocents, ciblés simplement pour s’être exprimés sur leur pays,

EXIGEONS :

1. que le Gouvernement Rwandais et le parti politique FPR (Front Patriotique Rwandais) au pouvoir au Rwanda , cessent cette campagne d’intimidation envers Aimable Uzaramba KARASIRA, campagne dirigée par Tom Ndahiro et Bamporiki Edouard ;

2. que l’Université du Rwanda, par le biais du Dr Ignace GATARE, arrête de harceler un des membres de son corps professoral, sur base d’accusations qui n’ont rien avoir avec son travail à l’Université ;

3. que l’Université du Rwanda respecte et fasse respecter les droits de Monsieur Aimable Uzaramba KARASIRA entant qu’enseignant dont le parcours académique est par ailleurs au-dessus de tout reproche, et protège ce dernier contre le harcèlement et les abus par des hommes politiques.

JOIGNEZ-VOUS au Cadre de Concertation de la Société Civile Rwandaise (CCSCR) et tous les amis d’Aimable Uzaramba Karasira pour le protéger contre l’intimidation, le harcèlement et le renvoi abusif.

Signer la petition >>>

LEAVE A REPLY