Et si les Africains se regardaient dans le miroir avant de critiquer et condamner le Front National

Patrick Mbeko

Dès qu’on cite le nom des Le Pen ou celui du Front National (FN), les Africains de France [et même d’ailleurs] deviennent tendus et agités. Pour eux, ce parti est l’incarnation du mal absolu et sa chef l’incarnation du diable au féminin.

À écouter la plupart de nos frères de France, on a l’impression que les millions de Français qui votent pour ce parti sont des racistes xénophobes. Ils étaient à la dernière présidentielle près de 10,6 millions. Donc 10, 6 millions de racistes!!!

Franchement, ça donne envie de changer de pays, de nationalité et de partir très très loin. Personnellement, je ne pense pas que tous ces gens qui ont voté pour Marine Le Pen sont des affreux racistes xénophobes. Il faut être de mauvaise foi pour le prétendre. Des racistes et des xénophobes, il y en partout.Aussi bien en France que dans les pays africains. Quand certains Africains de France dénoncent certains discours xénophobes et racistes du FN, ils font mine d’ignorer que la majorité des Africains sont traités comme des parfaits étrangers dans certains pays d’Afrique.

En effet, on reproche au FN et à sa chef de s’en prendre aux immigrants, alors même que dans nos propres pays, nous faisons de même avec nos propres frères et sœurs. Parfois le traitement que nous infligeons aux nôtres est tellement indigne qu’on en vient à se demander si nous sommes vraiment humains.

Au Congo-Brazzaville, on a battu des milliers des ressortissants du Congo-Kinshasa et tué des dizaines voire des centaines; durant la crise ivoirienne qui a éclaté en 2002, on avait durci le ton contre les étrangers (africains bien entendu); dans certains pays, le blanc est même mieux traité que l’Africain; au Maghreb, les Africains subsahariens sont traités comme des animaux; en Afrique du Sud, pays arc-en-ciel, c’est le bal des agressions et des tueries: on tue de l’Africain comme si on était à la chasse aux phacochères. Les exemples sont légion. Et dans tout ça, on n’a pas entendu ceux qui fustigent le FN matin, midi et soir pousser les cris d’orfraie. On est dans l’hypocrisie et les faux fuyants. Le moins que l’on puisse dire est que le traitement infligé à nos compatriotes en situation irrégulière en France, bien que condamnable à certains égards, est beaucoup plus digne que ce qu’il se passe dans certains pays africains. N’ayons pas honte de reconnaître que Marine Le Pen — que je ne soutiendrais jamais en passant — face aux Africains est un enfant de chœur.

Chers amis, nous devons être cohérents et conséquents. Nous ne pouvons pas maltraiter les nôtres chez nous en Afrique et nous plaindre à chaque fois qu’un parti ou un leader politique français tient des propos racistes et/ou xénophobes à l’égard des mêmes personnes que nous n’hésitons pas à martyriser chez nous. L’Africain ne sera respecté que le jour où il apprendra à se respecter et à respecter les siens. On ne peut pas concevoir que l’Africain soit étranger dans un pays africain au 21e siècle. Et pourtant. Bref, avant d’accuser le FN de tout et de rien, parfois avec raison, les Africains devraient faire un exercice : se regarder longtemps dans un miroir. Je bois mon lait..

Patrick Mbeko
Loading...

LEAVE A REPLY