François Hollande participera au sommet de la Francophonie de Kinshasa

Le président français François Hollande a annoncé ce lundi 27 août qu’il participerait au sommet de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) prévu à Kinshasa en octobre prochain. « Je me rendrai dans quelques semaines au sommet de la Francophonie à Kinshasa. J’y réaffirmerai que la Francophonie, ce n’est pas simplement une langue en partage mais aussi une communauté de principes et d’idéaux dont le rappel à chaque occasion est nécessaire, et notamment en RDC mais pas seulement là », a-t-il déclaré devant la Conférence des ambassadeurs, réunie à l’Elysée.

François Hollande a promis de rencontrer l’opposition politique, les militants associatifs et la société civile. « C’est le sens de la nouvelle politique africaine de la France : tout dire partout et faire en sorte que ce qui soit dit soit fait », a-t-il affirmé, indiquant qu’en 2050, « 80% des Francophones seront Africains, 700 millions de femmes et d’hommes, chacun comprend ici l’enjeu ».

Certains partis de l’opposition congolaise ainsi que des organisations de la société civile souhaitaient que ce sommet soit délocalisé, déplorant notamment « le non respect des droits de l’homme, le manque de transparence dans les dernières élections générales et la crise dans l’Est du pays ».

En visite en RDC en juillet dernier, la ministre française déléguée à la Francophonie, Yamina Benguigui avait confirmé la tenue de ce sommet à Kinshasa, refusant cependant de confirmer la présence de son président.

Elle avait notamment déclaré qu’à part une ou deux personnes, la majorité des opposants congolais ne lui ont pas demandé l’annulation de ce sommet.

Dans un communiqué publié quelques jours avant la visite de Yamina Benguigui, François Hollande et Abdou Diouf, secrétaire général de l’OIF, avaient indiqué que « les autorités de la République démocratique du Congo doivent démontrer leur réelle volonté de promouvoir la démocratie et l’Etat de droit ».

Mais le communiqué ne précisait pas les actions que les deux personnalités souhaitent que le gouvernement congolais entreprenne pour démontrer leur bonne volonté.

Source:Radio Okapi

Loading...

LEAVE A REPLY