Francophonie:Kabila table sur « toutes les options » pour résoudre la guerre dans l’Est

Le président congolais Joseph Kabila a affirmé samedi 13 octobre, à la tribune du XIVe sommet de la Francophonie à Kinshasa, que des initiatives et actions sont en cours pour mettre fin à la guerre dans l’Est de la RDC. Le chef de l’Etat a affirmé que toutes les options, politique, diplomatique, et militaire, sont mises sur la table dans ce but.

« Pendant que notre peuple se dépense sans compter pour l’amélioration de ses conditions de vie, des forces négatives, à la solde des intérêts extérieurs, ont, il y a quelques mois, entrepris de déstabiliser notre pays dans la province du Nord-Kivu », a-t-il rapporté.

Une guerre qu’il qualifie d’injuste, considérant qu’elle est « imposée une fois de plus ».

Un rapport des Nations Unies accuse en effet le Rwanda de soutenir les rebelles du M23 qui commettent des exactions au sein de la population dans l’Est de la RDC, notamment dans le Nord-Kivu.

« De milliers d’hommes, de femmes et d’enfants perdent leurs vies ou sont en errance dans les montagnes du Kivu. Bien d’autres sont forcés de vivre dans des conditions qui ne peuvent qu’interpeller la conscience humaine », a affirmé Joseph Kabila.

Le président congolais a interpellé l’assistance, affirmant « qu’on ne peut être membre de la Francophonie et ne pas s’émouvoir des souffrances du peuple congolais ».

Affirmant la solidarité de la RDC avec le monde francophone, Joseph Kabila a tenu à « confirmer au monde, une fois de plus, la vocation de la RDC comme pays hospitalier et prospère, et sa ferme volonté d’être un Etat de droit respectueux de principes de démocratie, des droits et des libertés conformément à la charte de la Francophonie ».

Radio Okapi

LEAVE A REPLY