Kagame n’est pas démocrate

Par Claver Rukundo

Le président actuel du Rwanda , monsieur Paul Kagame n’a jamais accepté des gens de calibre qui peuvent très facilement le renverser et le chasser au pouvoir par les urnes. Il a surtout peur des personnalités qui ont fait des études ou des leaders qui s’expriment correctement et qui savent haranguer la foule. Il a enfin peur des gens qui ont osé publiquement l’affronter. Il s’agit de :

1- Docteur Théoneste Niyitegeka qui a été le premier à déclarer qu’il va se porter candidat à la présidence de la république rwandaise. Kagame a paniqué et l’a fait écrouer. Ce médecin est encore en prison.

2- Maître Bernard Ntaganda. Ce brillant avocat a osé affirmer qu’il va se porter candidat à la magistrature suprême et Kagame l’a incarcéré pour l’anéantir. La chaise sur laquelle est assis Kagame ne doit pas être éjectable.

3-Faustin Twagiramungu : c’est un économiste et un ancien premier ministre. Kagame a cru qu’il est facile de le vaincre lors élections de 2003. Mais lorsqu’il a trouvé que Twagiramungu avait gagné ces élections , il les a sensiblement truquées grâce à sa machine politico- administrative. Twagiramungu a un verbe facile. C’est à partir de la candidature de Twagiramungu que Kagame a eu une vraie leçon et a commencé à réfléchir profondément pour ne jamais permettre aux candidats capables de passer.

4- Victoire Ingabire : une dame de fer, très éloquente et très courageuse. Celle-ci a quitté la Hollande (Pays Bas) pour aller briguer la magistrature suprême au Rwanda. Kagame a pensé au départ qu’ Ingabire n’avait pas de carte de visite assez impressionnante. Mais lorsque le président Kagame a constaté que Victoire Ingabire était très assidue et que toute la presse internationale avait braqué les projecteurs sur elle pour sa calibre, Kagame l’a mis sous les verrous. Et effectivement Ingabire était claire et convaincante. Kagame a eu peur d’Ingabire qui devait gagner les élections par même le simple « effet Ndadaye » car Hutu. Tous les hutu, devaient canaliser leurs voix sur sa personne. Le recensement ethnique si vous voulez.

5- Thomas Nahimana. Ce prélat a décidé d’aller au Rwanda pour se faire élire président de la république mais Kagame a refusé qu’il rentre au Rwanda. Le président Kagame a une frousse légendaire envers le père Thomas qui est très ferme et intelligent. Il a en outre une expression facile et une bonne coordination des idées contrairement à Kagame qui tient des propos souvent insaisissables. Il est elliptique.

6- Diane Rwigara: Elle est universitaire. Kagame a vu que cette fille pouvait lui arracher toutes les voix à la MACRON. Effet Macron. Et voilà qu’elle est écartée. Les hutu et tutsi commençaient à caresser l’espoir de voir Kagame déguerpir.

7- Gilbert Mwenedata : Il a osé déclarer que le parti FPR de Kagame est un fardeau pour les rwandais. Mwenedata vient d’être écarté car Kagame ne veut plus quelqu’un qui lui cause des ennuis et peut facilement le vaincre d’où son soutien aux candidats volatils tels Philippe Mpayimana et Frank Habineza. Kagame a eu peur de Mwenedata qui pouvait être élu par la jeunesse….

C’est dans ce sens que le président Kagame a intimé l’ordre à la soit disant commission nationale électorale pour écarter Mademoiselle Diane Rwigara et Gilbert Mwenedata qui étaient visiblement très clairs dans leurs propos et facilement présidentiables. Kagame a préféré que des personnalités sans poids soient déclarés candidats retenus aux élections du 4 août 2017. Quelle peur! En anglais :  » it is shamed »

Le Rwanda est au bout du rouleau.

Loading...

LEAVE A REPLY