La France a-t-elle trempé dans le génocide rwandais de 1994?

This is a paragraph of content.

1 COMMENT

  1. Il me semble qu’aucune crédibilité ne peut être accordée aux divagations de Kagame. Il n’y a rien de surprenant chez lui. Comme Kayumba Nyamwasa l’a dit , il est mentalement malade.Et une question se pose.Sait-il qu’il est mentalement malade.
    Des précisions s’imposent.
    1/ Pour signer le fameux accord de paix d’Arusha du 4 août 1993 qu’il a qualifié de vulgaire papier après sa prise du pouvoir par la force, Kagame a exigé le départ des militaires français du Rwanda. Le premier ministre d’alors , Nsengiyaremye Dismas, véritable de l’Exécutif et allié de Kagame contre Habyalimana a sommé expressément la France de rapatrier ses soldats avant fin décembre 1993. Ce qui fut publiquement fait fin décembre 1993. Ce fait est de notoriété publique.
    2/ Kagame a remercié la France pour ses actions pour la paix au Rwanda et plus particulièrement pour l’avoir introduit dans le jeu politique rwandais.
    3/ Les coopérants militaires belges au Rwanda étaient moins nombreux que les coopérants militaires belges.Il y avait également d’autres coopérants militaires dont les Allemands.
    4/ Le gouvernement du Rwanda était un gouvernement légal alors que le FPR était un groupe de bandes armées , pillards , brigands et criminels qui semaient la mort et la terreur dans le nord du Rwandais et dans les grandes villes par la pose des bombes qui ont emporté et blessé des centaines de Rwandais.
    5/ Si Kagame s’en prend à la France au seul motif que la coopération militaire entre elle et le Rwanda est constitutive de génocide des Tutsi. S’il est conséquent avec lui-même, il aurait d’abord accuser la Belgique car le nombre de militaires belges était de loin supérieur à celui des soldats coopérants français. Or, force est de constater qu’il se livre aux affabulations et galimatias amphigouriques au demeurant contre la France.
    6/ Il parle de génocide des Tutsi. C’est pitoyable de sa part. Depuis quand il a appris qu’il ya eu génocide des Tutsi? Il convient de rappeler que ce même Kagame, après sa prise du pouvoir par la force en marchant dans le sang des siens en l’occurrence, a bien publiquement dit que le mots Tutsi, Hutu et Rwanda sont une invention des blancs et qu’au Rwanda il y a exclusivement des Rwandais. Pour montrer qu’il ne plaisante pas, toute évocation verbale et expresse des mots Hutu, Tutsi et Twa constituait un crime de divisionnisme, lourdement punissable. Ensuite, dans la constitution de 2003, préambule point 1 qu’il a promulguée après son approbation par le Peuple Rwandais, Kagame a dit génocide sans autre précision quant à l’appartenance ethnique des victimes. Et dans la lettre que son gouvernement a adressé au Conseil de Sécurité aux fins de la création d’un tribunal pénal international pour juger les auteurs des crimes qui ont été commis au Rwanda, Kagame parle de génocide sans autre précision quant l’ethnie des victimes. Lors du recensement de la population rwandaise en 2002, sur le questionnaire que les recenseurs dont je faisait partie ont remis aux Rwandais, Kagame a ordonné de ne pas mentionner les mots Hutu, Tutsi et Twanda. Il a donc exclu l’ethnicité. Enfin, il n’ jamais crée une commission d’enquête sur les crimes qui ont été commis au Rwanda qui aurait permis de connaître le nombre approximatifs de morts Hutu, Tutsi et Twa. De même , il n’a jamais demandé au Conseil de Sécurité de l’ONU de créer une commission internationale d’enquête sur les massacres qui ont été commis au Rwanda. Par contre, avec l’appui de ses sponsors, il a toujours rejeté toutes les demandes adressées au Conseil de Sécurité de l’ONU relatives à la création de cette commission.
    Kagame n’a jamais nié ses méfaits. Ses aveux publics de ses méfaits sont connus de tous les Rwandais.Les preuves existent. Par ses divagations contre la France, il entend dire ce qui suit: » Certes, j’ai commis les crimes qui ne sont imputés contre les citoyens français mais la France ne doit pas enquêter pour que les assassins de ses citoyens répondent de leurs actes , le tout dans l’intérêt de la justice pour tous les Français. Et si la France mène l’enquête et recueille le témoignage de Nyamwasa, je mettrai fin à nos relations diplomatiques. » Il est clair qu’il s’agit du chantage minable et pitoyable de la part d’un individu qui se dit président de la République Rwandaise. Pour lui l’honneur, la dignité et la honte sont des mots dépourvus de sens. Il fait du chantage uniquement contre la France en raison de la versatilité manifeste des dirigeants français. Ils ont soutenu Kagame dans la guerre contre le Rwanda. A défaut, on parlerait plus aujourd’hui de Kagame et encore moins du FPR. Après la prise du pouvoir par la force par Kagame, la France a soutenu son gouvernement dans toutes les instances internationales. Elle a intégralement annulé la dette contractée par le Rwanda. La France n’a jamais voté les projets de résolution visant à sanctionner Kagame et plusieurs de ses collaborateurs en raison de l’invasion de la RDC par l’armée de Kagame et des crimes abominables contre des millions de Congolais du Kivu de tous âges et conditions. La France a exécuté les mandats d’arrêt internationaux émis par Kagame contre les Hutu listés. La condamnation de Simbikangwa Pascal, handicapé à vie depuis 1986 pur planification et exécution du génocide des Tutsi tel qu’il est défini par l’article 211-1 du code pénal français. La France a rejeté les demandes de reconnaissances de statut de réfugiés politiques formulées par les ex-collaborateurs du président Habyalimana voire même sa veuve. La France refusé d’exécuter la décision du Conseil l’enjoignant de délivrer les visas d’entrée en France aux Hutu qui ont été acquittés par le TPIR pour qu’ils puissent rejoindre leurs familles résidant en France. La France a donc dépensé des millions d’euros pour exécuter les mandats d’arrêt internationaux émis par Kagame contre certains Hutu résidant en France. Pour elle, les Tutsi rwandais méritent plus de compassion et de justice que ses propres citoyens. Les assassins des citoyens français qui sont au nombre de 7 dont une religieuse Renée Popin, assassinée en 1991 sir ordre de Kagame se baladent dans toute l’Europe sans être inquiétés outre mesure alors que la France envoie en prison même les handicapés Hutu sur demande de Kagame.
    Au vu des affabulations de Kagame prises dans leur ensemble, celui est intrinsèquement ingrat à l’endroit de la France. Il n’y a rien d’étonnant car en sus de la cruauté et l’absence de compassion humaine la plus élémentaire à l’égard de la France, la mauvaise et la malhonnêteté sont ses points forts.

LEAVE A REPLY