La Présidence du Rwanda en flagrant délit de harcèlement… “sexuel” ?

A stray tweet may have exposed Paul Kagame’s Twitter ghostwriter, and maybe much more

Un tweet incontrôlé a peut-être démasqué “le nègre” de Paul Kagame sur Twitter et il a peut-être dévoilé beaucoup plus.

It began when Laura Seay, a political scientist with Colby College, approvingly tweeted of the work by Sonia Rolley, a journalist with RFI who has been covering the deaths of Rwandan dissidents. This tweet, in turn, prompted a response from an account named “@RichardGoldston.”

Ça  a commencé lorsque Laura Seay, une politologue de Colby College, a tweeté favorablement à propos du travail de Sonia Rolley, journaliste à RFI qui a couvert la mort d’opposants politique rwandais. En réaction à ce tweet, un compte nommé “@ RichardGoldston. a publié une réponse.

“‘Goldston’ was insulting Sonia in a number of ways,” Seay told me in an e-mail, “including a really bizarre attempt to embarrass or slut-shame her, implying that she had been dating Patrick Karegeya (the Rwandan dissident who turned up dead in South Africa on January 1) and that he had sultry details on their interactions.”

Seay m’a dit dans un e-mail  que “Goldston insultait Sonia de diverses façons, y compris une tentative vraiment bizarre de l’embarrasser ou de la traiter de salope, en affirmant qu’elle était sortie avec Patrick Karegeya (l’opposant rwandais qui a été retrouvé mort en Afrique du Sud le 1er Janvier) et qu’il disposait de détails croustillants de leurs ébats.”

At this point Steve Terrill, another journalist who covers Rwanda, stepped in to ask that @RichardGoldston stop the “misogynistic harassment” of Rolley (you can read the tweets here, but note that the @RichardGoldston account has been deleted).

A ce stade, Steve Terrill, un autre journaliste qui couvre le Rwanda, est intervenu pour demander que @ RichardGoldston arrête le “harcèlement misogyne” de Rolley (vous pouvez lire les tweets ici, mais il faut noter que le compte @ RichardGoldston a été supprimé).

After a little back and forth, something strange happened: Kagame himself apparently stepped in, tweeting directly at Terrill.

Après quelques échanges, une chose étrange s’est produite: apparemment Kagame lui-même est intervenu, twittant directement à Terrill.

Traduction NKB 09/04/2013

Lisez l’intégralité de l’article du Washington Post

Source: NKB

Loading...