L'aide au Rwanda passée au crible

Le Royaume Uni indique qu’il examinera attentivement son aide financière octroyée au Rwanda, en prélude à toute décision de la renouveler.
La Ministre britannique au développement international, Justine Greening, indique que le Royaume Uni examinera attentivement son aide financière octroyée au Rwanda, avant toute décision de renouvellement.
Le prédecesseur de Greening, Andrew Mitchell, est sous le feu des critiques après avoir approuvé le décaissement de 16 millions de livres pour le Rwanda, à son dernier jour dans ses fonctions.
La décision de Mitchell suscite la controverse en raison des accusations selon lesquelles le Rwanda soutient les milices violentes dans l’est de la RDC, notamment le M23.
Madame Greening souligne que son ministère conditionne le maintien de son aide à la réalisation de progrès sur un certain nombre de questions.
Certains pays membres de l’Union Européenne ont déjà suspendu leurs aides financières au Rwanda pour les mêmes motifs.
S’adressant à la commission parlementaire sur le développement international, Justine Greenings a dit que c’est le mois prochain qu’elle prendra la décision de verser éventuellement la tranche finale de l’aide au Rwanda.
Une décision favorable, a-t-elle dit, dépendra de l’engagement du Rwanda à honorer les conditions posées quant à la sécurité de la RDC et à condamner l’action des rebelles.
« Il y a une accalmie dans les combats en ce moment, mais ceci n’est que temporaire, » a déclaré Greenings

BBC

Loading...

LEAVE A REPLY