LANCEMENT OFFICIEL D’UN MOUVEMENT POLITIQUE INCLUSIF

Mes Chères/chers compatriotes,

Sympathisantes, Sympathisants,

Amis du Rwanda

             Depuis plusieurs années   nous luttons, pour la restauration  d’un Etat de droit  dans notre pays le Rwanda, 

Nous remarquons que la communauté internationale continue de faire la sourde oreille face à nos innombrables messages d’alerte contre  l’Etat policier qui a pris en otage le peuple rwandais depuis 26 ans années.

L’état tyrannique dirigé par  le général Paul Kagamé, continue  de décimer  systématiquement  les citoyens rwandais, toutes ethnies confondues, en toute impunité.

            Nous rappelons que cette communauté internationale  avait déjà brillé par son inaction pendant que le génocide des Tutsi se déroulait au vu et au su du monde entier en 1994. Même la  MINUAR, le contingent des Nation Unies présent  au Rwanda pendant cette tragédie n’a pas levé le petit doigt, sous prétexte qu’elle n’était qu’une force  d’observation  sans aucun mandat  d’action. 

              Nous nous indignons  en outre de l’attitude  et de l’indifférence   de cette  communauté internationale qui, depuis 24 ans  jusqu’à ce jour, continue de garder un silence que d’aucuns  qualifient de complice, devant les guerres incessantes qui ravagent  Est de la République Démocratique du Congo. Ces guerres ont déjà fait plusieurs  millions des victimes innocentes, des femmes, des enfants, des personnes âgées sont tués sans aucune protection,  dans ces massacres interethniques orchestrés par des groupes armés  soutenus par des pays étrangers.

              Profitant du désordre qui règne dans cette région de la RDC, l’Armé du Rwanda  de Paul Kagamé s’y infiltre   pour poursuivre  son plan d’extermination des refugies rwandais  de l’ethnie Hutu qui s y abritent. Pire encore toutes ces exactions sont  perpétrées  au vu et su de la MONUSCO, depuis plus 20 ans.

A présent, nous exhortons   les  pays occidentaux  à éviter toute complicité avec le régime sanglant  de Kigali. Nous sommes bien conscients qu’ils sont suffisamment au courant  des crimes contre l’humanité   qui sont  commis quotidiennement au Rwanda et hors les frontières du Rwanda par les services de sécurité de Paul Kagame.

             Chers compatriotes, Amis du Rwanda, Le Rwanda appartient  à tout le peuple rwandais,

Vue que les problèmes évoqués concernent de manière directe nous les rwandais  en premier lieu, ensemble il nous incombe de   prendre des mesures urgentes  et efficaces  en vue de mettre fin  aux agissements d’un pouvoir  qui massacre son peuple.

 « Un militaire sans formation politique n’est qu’un criminel en puissance » dixit Thomas Sankara

              Etant convaincus que cela est notre devoir, nous avons décidé  de franchir  l’étape  de dénoncer   afin de  prendre  notre destin en main, c’est-à-dire  libérer  notre pays  et son peuple. Ensuite  nous contribuerons  à réinstaurer  la paix  dans toute la région des grands lacs car  nous sommes conscients  que tant que le Rwanda n’est pas libéré, la région des grand lacs n’aura pas de paix durable

Par cette occasion nous présentons nos excuses  au peuple Congolais, aux  peuples burundais,  ougandais, et tanzanien qui subissent des actes  terroriste en provenance du Rwanda orchestrés par le générale Kagamé et ses acolytes.

             Par ailleurs nous rappelons  que ces actes n’engagent que leurs auteurs et non le peuple rwandais dans son ensemble. En tout état de cause  nous nous engageons  solennellement  à rétablir  nos bonnes relations  fraternelles  avec tous les pays voisins, une fois le Rwanda libéré du joug du régime tyrannique.

       Suite à  toutes ces raisons  évoquées ci-haut, nous avons décidé de passer aux activités politiques plus concrètes de manière active comme il est indiqué ci dessous :

          Le Rwanda entier est devenu un territoire de confinement, la majorité de ses frontières est devenue infranchissable  aux citoyens ordinaires. C’est un pays où  on meure en garde à vue, tué pour avoir tenté de traversé la frontière, le passe port à la main…Le Rwanda est très réputé pour des exécutions  extrajudiciaires de ses citoyens par les forces de l’ordre comme la tristement célèbre DMI devenue RIB, dont les méthodes rappellent celles de  la GESTAPO. Le régime a verrouillé l’espace politique en semant la mort et la terreur.

Etant convaincu que le peuple rwandais a le droit et le devoir de se lever et lutter pour la liberté, et que cette est lutte légitime, nous déclarons ce qui suit :

Article 1 : De la création

 Nous, peuple rwandais, conscient de notre droit et devoir de mettre fin à la terreur et l’oppression dans notre pays,  nous avons  décidé  de la création  d’un mouvement politique  inclusif.

Article 2: De la dénomination:

Notre mouvement est dénommé: UNITED FREEDOM FIGHTERS (UFF- INDANGAMIRWA)

Article 3: De la Forme

Le mouvement UFF-INDANGAMIRWA est une  coalition  ouverte à tous les citoyens rwandais, et à tous les entités politiques, militaires, toute la société civile, ainsi qu’à toute personne morale ou physique  qui aime le Rwanda.

Article 4 : Objet :

  • UFF-INDANGAMIRWA  a pour objectif  primordiale de libérer  le peuple rwandais et  du joug de la terreur et d’oppression imposé par le FPR et son chef Paul Kagame  et ensuite instaurer la paix durable dans un système politique démocratique.
  • Un document manifeste détaillé  sera rendue publique dans un proche  avenir.
  • Après la libération, un gouvernement de transition pluraliste sera mis en place puis, un dialogue inter rwandais sera organisé  pour concevoir un projet de société pérenne bâti sur des principes de réconciliation et de cohésion nationale.

Article 5 : Des Moyens

Pour parvenir à son objectif fondamental, l’UFF compte sur

– le soutien matériel et financier de ses membres, des citoyens rwandais assoiffés de la liberté et de changement démocratique,

-les dons des membres et amis du peuple rwandais

Article 6 : Des Dirigeants :

Le Mouvement UFF-INDANGAMIRWA est représenté  par des dirigeants suivants :

1. Coordinateur : Lt Général Justin NSENGIYUMVA 

2. Secrétaire Exécutif : Colonel Jabo AKISHULI 

3. Commissaire chargé de Documentation :Gén de Bde Calixte MUNYEMANA 

4. commissaire chargé de Diplomatie : Colonel Léonidas MUKURARINDA 

5. Commissaire aux Finances : Mme Hope MUREKATETE 

Nous remercions par anticipation  toute personne  morale ou physique qui manifestera sa volonté d’adhérer à notre cause.

                                                                        Fait à Paris  le 25 Février 2020

                                                                        Le secrétaire exécutif

                                                                        Jabo AKISHULI

LEAVE A REPLY