Le FPR, comme tous les charognards par Ismaïl Isidore Mbonigaba

Hormis gémissements et scénarii effroyablement répugnants par lesquels le génocide rwandais est constamment illustré, cette horreur n’est pas que de l’affliction pour certaines gens qui, paradoxalement, en auront fait une source intarissable de profits et de pouvoirs. En effet, la légitimité du Front patriotique rwandais (FPR) au pouvoir depuis 1994 est strictement basée sur le fait que ce parti du général Paul Kagame s’est arrogé le crédit d’arrêter le génocide contre les Tutsi après avoir malicieusement dissuadé toute intervention de la communauté internationale. Lire plus

Loading...