Le Major Sankara a été exhibé comme un tronc de bananier: Paul Rusesabagina

COMMUNIQUÉ DE PRESSE No 2019/05/19

La Plateforme MRCD a suivi avec intérêt, Vendredi le 17/05/2019, la présentation à la presse et au public de notre camarade le Major Callixte Sankara, Président du RRM, deuxième Vice-Président du MRCD et ancien Porte-Parole des FLN.

Nous émettons de vives réserves quant au déroulement de la cérémonie, surtout le fait que notre camarade le Major Sankara a été exhibé comme un tronc de bananier, menotté et vigoureusement appréhendé, de manière qu’il n’ait pas pu ouvrir sa bouche ne serait-ce que pour saluer l’assistance, alors que c’est sa seule parole qui pouvait attester que sa santé physique et mentale est jusque-là préservée.

Nous réfutons vigoureusement le chef d’accusation « terrorisme » allégué par le porte-parole du RIB (Rwandan Investigation Bureau), puisque le texte de loi qui fonde cette accusation est postérieur au début de la lutte par les FLN, ce qui prouve que ledit texte est tout juste une arme pour contrecarrer les FLN ainsi que tout rwandais qui, à l’avenir, osera se soulever contre le régime dictatorial du Général Paul Kagame.

Nous avons accueilli avec satisfaction la désignation d’office de Me Moïse Nkundabarashi comme avocatconseil de notre camarade le Major Sankara. Me Nkundabarashi s’est lui-même dit sous pression dans la gestion de ce dossier. Ceci nous amène à demander à la puissance publique de renoncer à toute ingérence dans le cours de ce dossier. Comme le reste du peuple rwandais, le MRCD suivra scrupuleusement ce procès. Nous espérons que Me Nkundabarashi fera preuve de courage et de professionnalisme, et nous lui souhaitons du bon travail, un travail qui rehausse son nom ainsi que le nom de l’ensemble du Barreau, un travail qui fasse honneur à l’idéal de justice dans notre pays.

Au Ministre de la Justice Johnston Busingye, lui qui a dans ses attributions l’organisation judiciaire ainsi que la sécurité et la santé des détenus, nous demandons de :

• Autoriser Major Sankara à être examiné par un médecin indépendant et de son choix ;

• Faire cesser immédiatement tout actes de persécution et de torture à l’endroit du Major Sankara ;

• Autoriser les amis et les organisations de défense des droits humains à accéder au Major Sankara.

Fait à Bruxelles, ce 19/05/2019

Paul RUSESABAGINA

Président du MRCD

http://www.mrcd-ubumwe.org
Twitter: @MUbumwe
Email: contact@mrcd-ubumwe.org

Loading...

LEAVE A REPLY