Les essais cliniques de la société L.E.A.F Pharmaceuticals sur des sujets rwandais en lien avec Covid-19

Washington, le 1er avril, 2020

Dr. Stephen H. Hahn

Commissioner

Food and Drug Administration

10903 New Hampshire Ave

Silver Spring, MD 20993-0002

Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus

Director General

World Health Organization

Avenue Appia 20

1211 Geneva

Switzerland

Messieurs Sirs,

Concerne : Les essais cliniques de la société L.E.A.F Pharmaceuticals sur des sujets rwandais en lien avec Covid-19

Messieurs,

Je vous écris dans le but de vous interpeller et de vous alerter en urgence au sujet des activités de la société L.E.A.F Pharmaceuticals au Rwanda, une société privée basée aux États-Unis dont le fondateur, president directeur général est répertorié au nom du Dr Clet Niyikiza. La société L.E.A.F Pharmaceuticals a son siège social au 216 West Cummings Park Woburn, MA 01801, États-Unis. Elle a sa seule filiale étrangère, L.E.A.F Rwanda, laquelle travaille en partenariat connu de tous avec le régime rwandais.

En date du 29 mars 2020 Dr Clet Niyikiza a annoncé que son entreprise allait tester, dans les deux semaines, des médicaments ou des vaccins sur les patients rwandais atteints de Covid-19. Dans la même foulée, un responsable du régime a déclaré que les pourparlers avec LEAF Pharmaceuticals étaient sur le point d’être conclus afin de procéder à une expérimentation immédiate sur des sujets rwandais.

Cette initiative pousse notre organisation politique à sonner l’alarme. En effet, le Dr Niyikiza est membre du Conseil consultatif présidentiel du Président Paul Kagame depuis de nombreuses années. Aussi, le Président Kagame a largement contribué à la fondation de L.E.A.F Pharmaceuticals et à la création subséquente de sa succursale au Rwanda. En réalité, si vous ne le saviez pas, L.E.A.F Pharmaceuticals Rwanda est de fait contrôlée par l’armée (RDF)et les services de renseignement rwandais (DMI).

Alors que le Rwanda et le reste du monde sont aux prises dans un combat implacable contre le Covid-19, nous sommes d’avis que le régime rwandais ne doit pas être autorisé à ajouter plus d’injustice au bilan déjà désastreux des droits de l’homme. Vous aviez eu sans doute connaissance des rapports par pays publiés par le Département d’État américain sur les pratiques en matière de droits de l’homme 2019: Rwanda (https://www.state.gov/reports/2019-country-reports-on-human-rights-practices/rwanda/). Ces rapports signalent entre autres que le régime rwandais a commis des homicides arbitraires ou illégaux; disparitions par ou pour le compte des autorités gouvernementales; mauvais traitements infligés à des détenus par des policiers, des militaires, des agents des Services nationaux de renseignement et de sécurité (NISS) ainsi que l’arrestation et la détention arbitraires de citoyens en l’absence de toute procédure régulière.

Il est impératif que le Gouvernement des États-Unis, la Food and Drug Administration et l’Organisation mondiale de la santé tiennent le régime rwandais et LEAF Pharmaceuticals responsables de toutes les dispositions de la déclaration d’Helsinki de l’Association médicale mondiale (AMM) – Principes éthiques pour la recherche médicale impliquant des sujets humains (https://www.wma.net/policies-post/wma-declaration-of-helsinki-ethical-principles-for-medical-research-involving-human-subjects/).

Ces principes indiquent notamment,

Le protocole devrait contenir un énoncé des considérations éthiques en jeu et devrait indiquer comment les principes de cette déclaration ont été traités. Le protocole devrait inclure des informations concernant les sources de financement, les sponsors, les affiliations institutionnelles, les incitations financières, les conflits d’intérêts potentiels, les informations concernant les dispositions pour le traitement et / ou l’indemnisation enc as d’effets secondaires graves sur des sujets lésés du fait de leur participation aux essais. (Article 22)

Dans la recherche médicale impliquant des sujets humains capables de donner un consentement libre et éclairé, chaque sujet potentiel doit être correctement informé des objectifs, des méthodes, des sources de financement, des éventuels conflits d’intérêts, des affiliations institutionnelles du chercheur, des bénéfices attendus et des risques potentiels de l’étude et l’inconfort que cela peut entraîner, les dispositions postérieures à l’étude telle que la garantie de la continuité du traitement après l’essai clinique,tout autre aspect pertinent de l’étude. Le sujet potentiel doit être informé de son droit de refuser de participer à l’étude ou de retirer son consentement à participer à tout moment sans représailles. Une attention particulière doit être accordée aux besoins spécifiques d’information des sujets potentiels individuels ainsi qu’aux méthodes utilisées pour fournir les informations. (Article 26)

En plus de la verification du respect des éléments d’éthique cités ci-dessus, nous vous demandons instamment de vérifier si L.E.A.F Pharmaceuticals n’a pas enfreint des dispositions sur la corruption de la Loi Foreign Corrupt Practices Act de 1977 (FCPA) (15 U.S.C. § 78dd-1, et suiv.). Enfin, nous vous prions d’enquêter si les essais envisagés ne cacheraient pas des opérations internationales de blanchiment d’argent par le Président Kagame, opérations réalisées pour son profit personnel et pour soutenir des actions criminelles contre des citoyens rwandais.

Pour votre meilleure information, sachez que le parti FPR au pouvoir au Rwanda, l’armée (RDF) et les services de renseignement (DMI) auxquels la société L.E.A.F. Pharmaceuticals est très liée, ont perdu la confiance de la population. Ils sont juste bons pour répéter les horribles expériences du Dr Josef Mengele de l’Allemagne nazie ou de l’expérience américaine Tuskegee.

En aucun cas, même dans le désespoir le plus profond, voire la mort que la tragédie du Covid-19 imposerait à l’Humanité, la communauté internationale ne devrait pas transiger sur les principes éthiques de respect de l’autonomie, de la bienfaisance, de la non-malfaisance et de la justice.

Voici tous les Rwandais avertis ainsi que le monde dans son ensemble.

Je vous prie, d’agréer, Messieurs, l’expression de ma haute considération,

Dr Theogene Rudasingwa

Président,

Rwanda Freedom Movement Ishakwe

Washington DC

USA

Contact: ngombwa@gmail.com

Copies à :

Hon. Tibor P. Nagy

Assistant Secretary of State for African Affairs

U.S. State Department

2201 C St NW

Washington, DC 20520

Director Christopher Wray

Federal Bureau of Investigation (FBI)

935 Pennsylvania Avenue, NW

Washington, D.C. 20535-0001

Zink, Robert

Chief, Fraud Section 

Fraud Section, Criminal Division

U.S. Department of Justice

950 Constitution Ave., NW

LEAVE A REPLY