LES FDU INKINGI APPELLENT LES AUTORITES RWANDAISES A LIBERER MADAME ILLUMINEE IRAGENA OU A DEFAUT DE LA PRODUIRE DEVANT UNE JURIDICTION SI ELLES ONT DES CHARGES CONTRE ELLE.

COMMUNIQUE DE PRESSE

Depuis le 27 mars 2016, la famille de madame Illuminée Iragena est sans nouvelles de cette dernière. Enlevée sur le trajet entre son domicile et son lieu de travail, madame Iragena, titulaire de la carte d’identité numéro 1197570007371075, laisse 4 enfants en bas âge, seuls et sans soins, son mari étant absent pour cause de sécurité. Sa famille a adressé une lettre aux autorités policières, pour aviser de cette disparition, mais comme à l’accoutumée, cette dernière garde un mutisme total.

L’enlèvement de madame Illuminée Iragena semble être l’œuvre des services de sécurité rwandais. En effet, son enlèvement est intervenu un jour après celui de mademoiselle Léonille Gasengayire, trésorière adjointe du parti FDU, qui sera libérée des locaux de la police 3 jours après son enlèvement, alors que la police avait déclaré ne rien savoir de son cas. Par ailleurs, lors de sa séquestration, mademoiselle Gasengayire avait été longuement interrogée sur madame Illuminée Iragena et ses relations avec Victoire Ingabire, présidente du parti FDU INKINGI, prisonnière politique qui purge une peine de 15 ans.
En dépit des promesses faites par la délégation rwandaise à la dernière conférence de Genève sur les droits civiques et politiques, les services de sécurité rwandais continuent d’enlever impunément des personnes et les détenir en lieu secret, pour les forcer à avouer des crimes imaginaires. Signe de la faillite du système judiciaire rwandais, la quasi-totalité des personnes enlevées se retrouvent aux stations de police, dès que la pression internationale devient forte. D’autres évidemment ne réapparaissent jamais, d’où nos fortes inquiétudes ; tel est le cas de Madame Uzamukunda Marie Claire de Gicumbi, Byumba enlevée à Kigali le 24 Janvier 2016.

Les FDU INKINGI dénoncent ces actes contraires au droit international et national et appellent les autorités rwandaises à libérer madame Illuminée Iragena ou à défaut de la produire devant une juridiction si elles ont des charges contre elle.

Fait à Londres, le 12/04/2016

FDU INKINGI
Justin Bahunga
Commissaire aux Relations Extérieures et Porte-parole

jbahunga@yahoo.co.uk

Illuminee-disparition.Communique

This is a paragraph of content.