Les réfugiés Rwandais vivant en République du Congo-Brazzaville lancent un cri d’alarme

NTEZIMANA Casimir

Les réfugiés Rwandais vivant en République du Congo-Brazzaville se demandent pour quelle raison l’ambassade du Rwanda à Brazzaville s’est fait représenté par les ex réfugiés devenu membres de la diaspora dans tous les quartiers de Brazzaville , de Pointe noire et dans les villages lointains sur toute l’étendue du pays ?

Quelles sont leurs missions exactes?

Les réfugiés craignent et souhaitent que les yeux des autorités compétents soient rivés sur les différents activités de l’ambassade et ses dits représentants de peur que cette ambassade ne devienne un centre de commandement où les opérations de déstabilisation des réfugiés se préparent.

En effet il est important de rappeler que les diplomates des ambassades du Rwanda dans certains pays entre autres l’Afrique du Sud; le Kenya, la Belgique le Canada et la grande Bretagne ont été pointé du doigt par ces pays respectifs après les enquêtes qui ont prouvé par la suite qu’ils étaient dernier les assassinats et tentatives d’assassinat et même des disparitions des réfugiés.

Dans certains pays comme le Kenya un diplomate de l’ambassade a été pris la main dans le sac avec un revolver fumant après l’ assassinats d’un opposants au régime de Kigali qui pourtant avait servi au gouvernement de Kagame avant de prendre distance avec ce dernier.

En Afrique du Sud le gouvernement sud africain a pris la décision d’expulser 2 diplomates Rwandais en poste à l ‘ ambassade du Rwanda à Pretoria après que les enquêtes ont révélé qu ils étaient derrière l ‘ assassinats du Colonel Patrick Karegeya et la tentative d’assassinat du général Kayumba Nyamwasa tous anciens membres de l ‘ actuelle armée Rwandaise.

Il est très important de signaler que le 2 ème conseiller de l ‘ ambassade du Rwanda au Congo le Lieutenant colonel Wilson Rwigamba était en Afrique du Sud et soupçonné d’avoir participé dans les 2 actes haut cités d’Afrique du Sud.

Il est important aussi de signaler que le premier conseiller de l ‘ ambassade du Rwanda au Congo Monsieur NTEZIMANA Casimir (sur la photo) était réfugié il y a pas longtemps au Congo Brazzaville et militaire.

Les réfugiés Rwandais ont donc toutes les raisons du monde de penser que l ‘ ambassade du Rwanda au Congo n ‘ est autre qu’ un centre de commandement pour coordonner les opérations commandos contre les réfugiés Rwandais qui ont refusé de rentrer au Rwanda et prendre les passeports Rwandais tel que le gouvernement Rwandais le voulais . et l’opération qui a causé l’incendie simultanée de 26 véhicules de transport en commun d’un opérateur économique réfugiés Rwandais par un commando spécialisée (publiée sur cette page ) doit être le fruit de ce centre de commandement.

Il est important de rappeler que les diplomates Rwandais pendant la campagne de sensibilisation au retour volontaire au Rwanda précisément au camp de réfugiés de KINTELE situé en périphérie du nord de la ville de Brazzaville l’ambassadeur du Rwanda en personne à menacé les réfugiés avec des mots assez violents comme 《 .. un jour vous allez nous supplier de vous venir en aide et nous bûcherons nos oreilles et les Congolais auxquels vous placez votre confiance ne feront rien pour sauver. ..》 et les réfugiés pensent que ils ont dit toutes ces choses en connaissance de cause de ceux qu ils feront pour cela arrive.

Il est souhaitable que les autorités Congolais s ‘ y investissent pour contrer ces actes barbares car c’est la sécurité du pays qui en dépend et même l’économie du pays qui en paie les frais car par exemple l ‘ incendie des 26 véhicules a privé l’emploi au personnel qui y travaillaient et ses véhicules participaient à l’économie du pays non seulement en payant les impôts mais aussi en aidant la population Congolaise. Les enquêtes sérieux devraient être menés pour débusquer des réseaux criminelles qui visiblement s’ installent dans le pays graduellement.

Des telles éventuelles opérations bien qu’elles visent les réfugiés Rwandais les Congolais peuvent aussi y perdre la vie.

Les réfugiés Rwandais craignent d’ailleurs que parfois ces opérations peuvent être menées contre les Congolais pour provoquer la colère de ces derniers avec objectif de rendre la cohabitation avec les réfugiés Rwandais impossible alors qu’ils ont toujours vécu en harmonie. Surtout en ce moment précis où la date butoir du 31 décembre prévu pour la cessation de statut de réfugiés approche à grands pas.

En Zambie un grand complot soigneusement préparé par le service de renseignement Rwandais ( DMI ) a été surpris les réfugiés Rwandais qui y vivent et c’était aussi au moment où le gouvernement Zambien s ‘ apprêter à appliquer les clauses de cessation de statut de réfugiés Rwandais où une personne est venu demander un service à un commerçant Rwandais de lui garder au frais (dans le congélateur) un colis bien emballé qui contenait des organes génitaux coupés sur les corps des Zambiens tués cette même journée et le commerçants Réfugié a exaucé sa demande sans savoir le contenu du colis et la personne qui l ‘ a déposé est allé vite signaler la police qui est venu découvrir un colis plein des organes génitaux et la nouvelle s’ est répandu comme un traîné de poudre et la colère des Zambiens a provoqué les pillages des boutiques des réfugiés Rwandais vivant en Zambie et l’assassinat des réfugiés Rwandais.

C’est après les enquêtes que les services Zambiens ont découvert la vérité .

C’est pourquoi les réfugiés Rwandais vivant en République du Congo-Brazzaville lancent un cri d ‘ alarme à temps pour que les mêmes choses ne se produisent au Congo.

Signé par la rédaction de la page Facebook de » réfugiés Rwandais en République du Congo-Brazzaville »

Loading...

1 COMMENT

  1. C’est aux partis politiques rwandais opérant à l’extérieur du Rwanda d’appeler grandement l’attention du Président Sassou Nguesso, espion de profession, relativement aux méfaits des criminels notoires envoyés par Kagame pour continuer ses forfaits contre les paisibles réfugiés au Congo Brazaville en l’occurrence. Il faut également que les représentants des réfugiés rwandais dans ce pays contactent les associations de défenses des droits de l’homme congolais pour les aider à alerter les opinions publiques congolaise et internationale sur la dangerosité de ces soi disant diplomates de Kagame contre les réfugiés rwandais listés. Enfin, il faut en informer expressément le Secrétaire Général de l’ONU, Monsieur Antonio Gutteres même s’il restera apathique comme dans le passé. En effet, lorsque les réfugiés rwandais en RDC massacrés comme des chiens sans maître par les soldatesques de Kabila et les soldats de l’ONU lui ont demandé secours, il a observé le silence de tombeau et a interdit la publication des rapports d’experts de son organisation sur les crimes de masse contre les réfugiés rwandais en RDC. Les faits ne sont pas à prouver. Enfin, ce même Gutteres considère que le régime Kagame est un régime démocratiques, qu’il n’y a pas de prisonniers politiques, qu’Ingabire Umuhoza et autre sont des criminels de droit commun qui méritent la prison, que les cadavres du lac Rweru sont ceux des extra-terrestres, qu’il n’y a pas des Rwandais qui fuient la terreur de Kagame et autres vers les pays étrangers, que conséquemment il y a la paix au Rwanda et corrélativement le statut de réfugiés que certains pays dont le Congo ont accordé à ces réfugiés rwandais doit leur être retiré d’une part et ils doivent expédiés au Rwanda comme des colis avariés d’autre part. Il convient de préciser que c’est Antonio Gutteres qui a décidé de couper les aides aux réfugiés rwandais dont la prise en charge financière des études des enfants de ces réfugiés nés au Congo et ailleurs. Gutteres a pris des milliers d’enfants rwandais qui résident en Afrique l’accès à l’éducation. Il a exactement exécuté la décision de Kagame: mobiliser tous les moyens à sa disposition pour que ces enfants, génétiquement génocidaires, selon lui, ne puissent pas accéder à l’instruction ou éducation même la plus élémentaire.

LEAVE A REPLY