LES RWANDAIS FONT FACE A HUIS CLOS A UNE TRAGEDIE HUMAINE SUITE AUX MESURES DE CONFINEMENT

COMMUNIQUE DE PRESSE DU 27 AVRIL 2020

LES RWANDAIS FONT FACE A HUIS CLOS A UNE TRAGEDIE HUMAINE SUITE AUX MESURES  DE CONFINEMENT PRISES PAR LE REGIME FPR QUI SE CONTENTE DE MESURETTES POUR PALLIER A SES CONSEQUENCES

Depuis le 21 Mars 2020, le régime FPR INKOTANYI a pris les mesures  d’état d’urgence sanitaire de confiner les Rwandais chez eux  dans le cadre de briser la chaine de transmission du COVID-19.

L’opposition  rwandaise interne   a eu beau de montrer que ces mesures de confinement ont été prises sans mesures d’accompagner de nature à amortir les conséquences fâcheuses y afférentes.  Présentement ,la majorité des Rwandais font face à huis clos  à une tragédie humaine car  des journalistes locaux de la presse privée et  indépendante qui ont osé  de rapporter cette tragédie font l’objet  d’une vague d’arrestations alors que la presse internationale semble être indifférente  tout en se contentant de rapporter des  mésurettes  du régime peu recommandable mais très généreux . 

Dès  la prise de cette mesure de confinement total, la majorité de Rwandais font face à une tragédie humaine pire que le COVID-19 suite à une famine qui a repris de plus belle dans la ville de Kigali et dans d’autres villes rwandaises car la majorité de la population y résidant vit au jour le jour.

Pour éviter que le Rwanda ne soit pas bientôt un cimetière à ciel ouvert, l’opposition interne recommande au régime FPR au Rwanda d’alléger les mesures de confinement total tout en prenant d’autres mesures adéquates et adaptées permettant de vivre avec le COVID-19 tout en  évitant sa contamination.  

A cette fin, l’opposition rwandaise  interne recommande au régime  FPR :

1. Les mesures de confinement total doivent être allégées afin de permettre la reprise des activités dans les secteurs qui emploient  des Rwandais qui vivent au jour le jour et ce, tout en prenant des mesures adéquates dont le port de masques et de distanciation ; 

2. Les mesures de confinement total doivent cibler les quartiers durement frappés par le COVIDD-19 ;

3 .Les personnes vulnérables dont ceux qui ont des maladies chroniques et les vieillards doivent bénéficier des traitements  spécifiques ;

4. Ceux qui résident en ville et qui veulent retourner au village le gouvernement doit leur donner des laissez- passer sans conditions et ce, après avoir passé un test de dépistage ;

5. Le transport public doit reprendre mais les passagers doivent porter les masques tout en respectant les mesures de distanciation,

6. Le gouvernement doit donner aux plus vulnérables les biens de première nécessités dont les denrées alimentaires ;

7. Le gouvernement doit assister toutes les entreprises frappées de plein fouet et qui ne parviennent pas à payer les salaires de leurs agents et ce, à concurrence de 50% de salaire mensuel ;

8. Le gouvernement doit revoir à la baisse le taux des impôts indirects dont la TVA et les droits de douanes pour réduire les prix  des biens de première nécessité sur le marché. 

Dans ce contexte, la mise en ouvre de ces mesures interpelle le gouvernement à :

  • Arrêter la vague d’arrestations dont font l’objet des journalistes locaux qui ne sont que des voix du peuple et qui agissent pour prévenir les dérives autoritaires de certaines autorités administratives qui abusent de leurs pouvoirs durant cette période d’état d’urgence sanitaire ;
  • Gérer en bon père de famille les aides financières en prévenance de FMI, Banque Mondiale et d’autres fonds dont « Agaciro Fund » ;
  • Intéresser spécialement le FPR INKOTANYI ; Parti Etat, à sortir de son silence radio et  assister les Rwandais  tout en prélevant des fonds sur son patrimoine énorme. 

Tout compte fait, l’opposition rwandaise  interne interpelle le régime FPR de faire preuve de la  gestion saine de fonds publics. Elle déplore le don d’un million de dollars que le Président de la République a donné à l’Union Africaine alors que la population rwandaise fait face à la famine et que le Rwanda  ne vit qu’en tendant la sébile de mendiant aux Institutions de Breton Hood.

Fait à Kigali,le27 Avril 2020

MmeVictoire INGABIRE UMUHOZA

Présidente du Parti  DALFA UMURINZI (Sé)

Me NTAGANDA Bernard

Président Fondateur du Parti  PS Imberakuri  (Sé)

LEAVE A REPLY