LETTRE OUVERTE A LEURS EXCELLENCES MESDAMES ET MESSIEURS, DIRIGEANTS DE LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO, EN VOS QUALITES ET TITRES RESPECTIFS.

Objet: LAVERITE POUR TOUS ET PAR TOUS

 

Excellences Mesdames et Messieurs les dirigeants, Nous, réfugiés rwandais ressemblés au sein des Forces Démocratiques de Libération du Rwanda, FDLR en sigle, vivant dans les forêts de votre pays, la République Démocratique du Congo (RDC), nous sommes heureux de vous adresser cette lettre. De prime abord, les FDLR tiennent à vous adresser leurs sincères remerciements en tant que Dirigeants d’un pays auquel nous devons notre salut jusqu’à date grâce à ses forêts, qu’on le veuille ou non.

C’est dans ces forêts, en effet, que nous avons été impitoyablement pourchassés pendant ces derniers dix neuf ans, pour être massacrés dans l’intention de nous exterminer ; mais fort heureusement, il subsiste quelques réfugiés survivants pour être Témoins du passé. Excellences Mesdames et Messieurs les dirigeants de ce pays qui nous héberge, il s’avère maintenant opportun de vous adresser la présente lettre ouverte suite à un profond chagrin que nous éprouvons du fait de ce que nous voyons et entendons de la part de pas mal de personnalités importantes sur la problématique des FDLR.

Les FDLR louent le Bon Dieu du fait que cette fois-ci, quand bien même nous serions plus maltraités, nous avons bien l’occasion de nous exprimer et exposer tous les maux qu’on nous fait subir si bien que après ces moments-ci LA VERITE mettra tout à nu. Il y a eu levée de bouclier contre nous, nous avons été massacrés, nous avons subi des traitements indignes d’êtres humains, et ce, au vu et au su du monde entier. Cette fois-ci les FDLR se décident de montrer qu’elles savent très bien tout ce qu’on leur fait subir, afin que le monde entier sache que les FDLR s’exécutent en connaissance de cause.

Mais hélas, nous sommes conscients et convaincus que ceux qui nous font cela ne vivront pas éternellement et qu’un bon jour ils nous rejoindront là où ils veulent nous envoyer. Nous espérons aussi qu’après tout cela, parmi ceux qui ont décidé et entrepris de nous exterminer sans raison et injustement, il y aura parmi eux qui seront bourrelés de remords parce que nous aurons tout révélé avant de mourir. Excellences Mesdames et Messieurs, dirigeants de ce pays, en vos qualités et titres respectifs, vous savez très bien que nous sommes des Rwandais, que nous ne sommes pas des Congolais ; vous savez aussi comment nous sommes arrivés dans votre pays, c’est le fait de l’exil, et bien plus, nous n’y sommes pas entrés de force, mais plutôt c’est votre pays (la RDC) qui nous a accordé l’exil et donné de l’espace pour l’installation des camps d’hébergement, de commun accord avec l’ONU.

Ce qui a suivi c’est qu’après les atroces massacres des réfugiés internes du camp de KIBEHO (Rwanda), le gouvernement du FPR, constatant que l’ONU n’avait pas réagi, l’armée du FPR s’est permis d’attaquer les camps regorgés de réfugiés rwandais en RDC, et s’est mise à les décimer par le feu des armes. Ceux qui ont pu s’échapper, certains ont péri par inanition, d’autres sont morts asphyxiés par des gaz volcaniques, d’autres se sont vus noyés et charriés par les eaux des rivières,…

Cet horrible hécatombe sans précédent a emporté d’innombrables vies humaines. Aussi, avons-nous jugé bon de vous adresser cette lettre pour évoquer une population Congolaise innocente de plus de six millions d’âmes massacrée par l’armée du FPR, actuelle armée rwandaise, sans compter les pauvres damnés réfugiés hutu Rwandais. Cette innocente population congolaise a été décimée pour la simple raison qu’elle nous ressemble. Suite au gros mensonge que le FPR avait déjà répandu à travers le monde, d’aucuns pensaient que ce qu’ils faisaient était saint.

Ça a pris du temps certes, non pas par la volonté humaine, mais plutôt par la volonté de Dieu, et le MAPPING REPORT démontra que ceux qui ont été massacrés n’étaient pas ces réfugiés rwandais qui devaient mourir, bien au contraire il fut démontré que l’armée rwandaise s’est sauvagement ruée sur la population d’un pays étranger, qu’est la RDC, tuant plus de six millions (6.000.000) de ses ressortissants. Ce MAPPING REPORT est devenu alors un problème pour le Rwanda, et c’est ainsi ; puisqu’il n y a pas d’échappatoire possible. C’est la raison pour laquelle nous disons souvent que les auteurs de tous ces forfaits doivent être poursuivis de leur vivant, afin que ce ne soit pas imputable à tous les rwandais, mais plutôt aux responsables proprement dits, d’autant plus que la RDC a été toujours considérée comme pays-parent du Rwanda. Cela explique le choix d’un bon nombre de réfugiés rwandais à s y réfugier.

Excellences Mesdames, Messieurs, dirigeants de la RDC, en vos qualités et titres respectifs, nous vous écrivons tout cela en guise d’alerte ultime, afin que, se fondant sur LA VERITE que vous détenez, vous sachiez ce que vous devriez faire. Nous savons très bien que l’administration actuelle de la RDC semble ne pas donner priorité au dossier relatif aux ressortissants congolais massacrés par une armée d’un pays étranger (le Rwanda), mais tôt ou tard ce dossier sera poursuivi à l’échelle internationale. D’aucuns pourraient penser que nous disons du mal de l’armée rwandaise alors que nous sommes nous-mêmes des rwandais.

Certains mêmes trouvent cela bizarre. Mais sachons ceci : « celui qui a dit LA VETITE peut mourir. Cependant il ne sera pas enterré avec ELLE ; LA VERITE reste et continue à claironner de plus belle. Même le musicien Koffi Olomide l’a dit». C’est cette VERITE-même dont nous sommes victimes. Même si nombreux sont ceux qui veulent nous exterminer, nous sommes déterminés à mourir après avoir parlé, afin que cette Région puisse trouver des solutions appropriées à ses problèmes, qui sont générés par des guerres quasi permanentes. Par ailleurs, plus nous sommes menacés, plus nous faisons des révélations sur LA VERITE occultée grâce à Dieu que certains pensent pouvoir combattre et vaincre au moyen de leurs armes de guerre.

Excellences Mesdames, Messieurs, dirigeants de la RDC, d’un côté il existe une haine viscérale (inzigo) entre les Rwandais et les Congolais suite aux six millions (6.000.000) de Congolais massacrés par le FPR ; de l’autre côté, il existe un pacte de sang entre les Congolais et les Réfugiés Rwandais qui procède de leur sang mêlé lorsque le FPR les a tués indistinctement. Ce pacte est plus qu’important. C’est sur base de ce pacte, en effet, que le Bon Dieu nous protège contre une extermination totale ici en RDC avant que nous n’ayons raconté l’histoire de tout ce qui c’est passé.

Excellences Mesdames, Messieurs, dirigeants de la RDC, nous vous écrivons en soulignant que le pacte entre les Réfugiés Rwandais et la Population Congolaise est un pacte lié au sang versé par le FPR et que par conséquent, nous espérons que vous ne serez pas intimidés et que vous ne vous laisserez pas non plus bercer de promesses pour trahir le pacte de sang qui lie les Réfugiés Rwandais au Peuple Congolais que vous dirigez actuellement. A cause de ce pacte, le Bon Dieu a voulu que l’armée rwandaise du FPR qui occupait le territoire congolais s’en retourne au Rwanda, afin que le Peuple Congolais sache bien que lui et nous, sommes un.

En effet, là où les réfugiés rwandais se trouvent, ils partagent tous, joie et peine, avec la population congolaise, si bien que le discrédit jeté sur nous depuis plusieurs années, va se dissipant, même si ceux-là qui y ont intérêt continueront à propager leur mensonge dont ils ont fait un fond de commerce comme quoi nous ne sommes pas du tout en bons termes. Pourtant, la population congolaise témoigne de nos bonnes relations aves elle. Après tout cela, nous tenons à vous révéler ce que vous voyez vous-mêmes, qui se cache dans ce plan de demander à l’armée congolaise de s’attaquer aux réfugiés:

  • C’est pour faire perdre sa valeur au MAPPING REPORT ;
  • C’est pour aussi étouffer LA VERITE sur ce qui est arrivé aux Rwandais et aux Congolais mais qui n’est pas repris dans le MAPPING REPORT. Ce sont les Rwandais qui vivent dans les forêts congolaises qui en savent beaucoup plus pour avoir été témoins oculaires. Ainsi, l’on veut éliminer tous les témoins gênants, en rapatrier d’autres de force au Rwanda et les faire taire.
  • Le gouvernement Rwandais veut qu’il y ait d’autres personnes qui soient impliquées dans les opérations d’extermination des réfugiés rwandais vivant encore dans les forêts congolaises pour que, lors des poursuites judiciaires sur les crimes commis par l’armée du FPR en RDC, l’on soit confondu dans l’établissement des responsabilités pénales. Tout cela rentre dans un plan de décrédibilisation du MAPPING REPORT.

Les gouvernements des Etats se succèdent, mais les Etats restent, C’est pourquoi, fin des fins, l’Etat de la RDC demandera des comptes au Rwanda, tôt ou tard, sur ce qui est consigné dans le MAPPING REPORT. C’est cela qui fait peur au gouvernement du FPR et ses amis, et qui les poussent à vouloir sournoisement décrédibiliser le MAPPING REPORT, surtout lorsqu’ils demandent à l’ONU de contribuer dans les opérations militaires contre les réfugiés rescapés, afin que ces fusillades, au lieu de constituer un acte criminel, soient perçues comme une pratique logique et normale, parce que tout simplement l’ONU y aura participé. Un autre stratagème que nous voulons révéler au Gouvernement de la RDC, c’est que le FPR éprouve de la honte et la peur devant la population congolaise qu’il a décimée.

Maintenant, il exige à l’Etat de la RDC d’utiliser sa propre armée pour massacrer les rwandais se trouvant dans ses forêts ; de la sorte l’on rapportera que l’armée rwandaise a tué des congolais ; et l’armée congolaise, des rwandais ; rendant ainsi le MAPPING REPORT sans objet, puisque la RDC et le Rwanda auront réglé l’affaire à l’amiable à travers une réciprocité de morts, chaque partie ayant tué les ressortissants de l’autre. Aussi, c’est ce plan alors qu’a le Gouvernement du FPR qu’il entend en fait faire passer par diverses voies, mais qui toutes convergent sur la décrédibilisation du MAPPING REPORT ; celui-ci constituant une très lourde croix que le FPR porte et qui est, par-dessus le marché, est une croix de la honte Excellences Mesdames, Messieurs, dirigeants de la RDC, nous savons bien que vous aimez votre peuple.

Nous espérons que vous ne pouvez accepter de décrédibiliser le MAPPING REPORT sur base des stratagèmes du FPR. Nous vous demandons ceci nous fondant sur le pacte qui nous lie, procédant de notre sang et du votre que le FPR a fait couler. En réalité, le MAPPING REPORT prend fait et cause pour les congolais et les réfugiés rwandais rescapés eu égard aux leurs qui ont été décimés par le FPR. Nous tenons également à rappeler à votre attention que lorsque nous avons fui, la RDC nous a accordé l’asile, de commun accord avec l’ONU. Il est alors étonnant d’entendre certains pays membres de l’ONU demander à un pays qui a accordé l’asile d’exterminer ceux à qui il lui avait été demandé d’accorder ladite asile. Vous comprenez sans nul doute ce qui se cache derrière une telle demande :

ce n’est rien d’autre que le mensonge que le FPR a répandu à travers le monde qui fait que certains Responsables de l’ONU ne voient pas LA VERITE ou l’ignorent délibérément dans le but d’effacer l’histoire et d’entrainer la RDC dans un piège comme celui qu’il s’est lui-même tendu. Aussi portons-nous à votre connaissance que les FDLR poursuivent leur processus de paix en continuant de déposer les armes dans le but d’obtenir un dialogue avec le gouvernement du FPR.

Ce n’est pas que nous faisons fi de l’histoire que nous connaissons, comme d’ailleurs nous vous en avons brossé quelques bribes, mais nous souhaitons que vous nous aidiez notamment en mieux sauvegardant l’intégrité de votre pays –nous n’aurons pas ainsi à craindre les méfaits de l’envahisseur étranger – et en préservant LA VERITE contenu dans le MAPPING REPPORT. Nous vous prions également de bien vouloir expliquer aux Responsables de l’ONU que le FPR a pour objectif d’induire en erreur le monde entier par le mensonge et ce, en commençant par le sommet de la hiérarchie onusienne pour que les autres soient amené à suivre comme des aveugles.

Nous terminons en vous recommandant de bien considérer LA VERITE que nous vous livrons et nous aider aussi à expliquer à la Communauté Internationale ce qui a trait au plan macabre du gouvernement de Kigali pour que ce soit LA VERITE qui triomphe dans la Région et dans le monde entier. « Extirpons le mensonge, faisons régner la vérité dans la recherche d’une paix durable » Vive la RDC et ses Dirigeants. Vive le Peuple Congolais.

Fait à WALIKALE/RDC, le 13 Janvier 2015

 

BYIRINGIRO Victor

Général Major (sé)

Président ai des FDLR

Loading...