Le Secrétaire d’Etat aux Affaires Etrangères Olivier Nduhungirehe explique pourquoi James Kabarebe n’est pas allé à Paris

Loading...

1 COMMENT

  1. Nduhungirehe Olivier n’est pas ministre mais secrétaire d’Etat aux Affaires Etrangères. Le ministre est Mushikiwabo Louise. Le Rwanda n’a qu’un seul minaffet. C’est cette dernière. Nduhunigirehe Olivier, fils de Jean-Chrysostome Nduhungirehe, décédé, a été récompensé par Kagamé parce qu’il a fait preuve de sa loyauté envers Kagame et son régime. Il est des grands perroquets de Kagamé. Tous les perroquets de Kagame rivalisent dans les fabulations et la défense de l’indéfendable. Chacun espère la récompense à l’instar des Gauthier. Nduhungirehe, pour montrer qu’il est un des défenseurs de son régime, a proféré des divagations sur RFI au mépris du bon sens élémentaire à savoir que RFI est écoutée par des milliers voir des millions de Rwandais aussi bien de l’intérieur que de l’extérieur. En effet, il a osé affirmé sans vergogne que les dirigeants français ont commis le génocide, avant, en et après 94. Il a pitoyablement oublié que c’est la France qui a introduit Kagamé et son FPR dans le jeu politique rwandais et que conséquemment c’est grâce à la France que Kagamé est ce qu’il est et est devenu. Il a expressément remercié les dirigeants français qualifiés aujourd’hui de génocidaires par lui pour les actions de la France au bénéfice du FPR. A contrario, sans les actions incontestables de la France en faveur de Kagame et son FPR, le maître actuel de Nduhungirehe ne serait actuellement que l’ombre de lui-même. Bref, sans les agissements de la France au bénéfice du FPR, on ne parlerait plus aujourd’hui du FPR et de Kagame.

Répondre à CESAR Cancel reply