Opération Nettoyage de l’Occident

Paul Rusesabagina,humanitaire et homme politique basé aux USA et en Belgique présenté menotté devant les journalistes à Kigali après son enlèvement à Dubai

Par Ben Barugahare

Nouvelle opération de Kagame pour mettre fin à l’opposition basée dans l’ouest

À la suite du récent enlèvement de Paul Rusesabagina, The Rwandan a appris qu’un ancien officier du renseignement extérieur rwandais, qui a récemment demandé asile dans un pays européen, a fourni un plan détaillé intitulé « Opération Nettoyage de l’Occident ».

Pour la sécurité de l’agent de renseignement et la demande d’asile qui est en cours de traitement, nous ne révélerons pas son nom et l’emplacement. Il sera révélé dès qu’il sera possible de le faire en toute sécurité.

Ce « plan de nettoyage» vise à faire taire les voix de l’opposition et les défenseurs des droits de l’homme les plus influents en dehors du Rwanda en utilisant divers moyens. L’officier de renseignement a également fourni des voix enregistrées de diverses réunions de planification et de mise en œuvre qui se sont tenues tout au long de 2019 à divers endroits, en particulier à Kigali, Bruxelles, Londres et Washington.

Le plan comprend également un certain nombre d’organisations politiques et de défense des droits de l’homme qui devraient être ciblées pour détruire leur crédibilité dans leurs points de vue et leurs opinions sur le Rwanda.

Les méthodes proposées pour tenter faire taire ces voix dissidentes comprennent, mais sans s’y limiter :

– Empoisonnement

– Assassinats

– Enlèvement

– Assassinats de personnages

– Délivrance de mandats d’arrêt et de notice rouge Interpol lorsque cela est possible.

Le plan indique clairement que lorsqu’il est devenu difficile de déranger directement des personnes ciblées, des actions adaptées et indirectement destinées à perturber leur vie personnelle et professionnelle devraient être envisagées. Ces actions pourraient cibler leur carrière, leur emploi, les membres directs de leur famille et leur entreprise.

Le plan stipule également que  » lorsque la mise en œuvre de toute action du plan peut mettre en péril les relations entre le Rwanda et le pays dans lequel l’action sera menée, un plan d’urgence de relations publiques et de pourparlers diplomatiques doit être mis en place avant l’action »

Il faut ajouter que le plan comprend également une liste de personnes clés ciblées divisées en priorités. Des personnes de chaque groupe prioritaire ont été sélectionnées pour ce groupe parce que:

a. Ils ont démontré qu’ils avaient une forte influence sur l’évolution des points de vue et des opinions sur le Rwanda au niveau international.

b. Ils ont démontré qu’ils avaient une forte capacité à influencer efficacement les jeunes en développant des opinions sur le Rwanda, différentes de celles présentées par le gouvernement.

c. Ils ont été le cerveau des activités qui ont effectivement affecté la réputation et l’image des dirigeants rwandais actuels. Ils n’ont pas besoin d’être dans une organisation pour entreprendre des actions qui peuvent nuire au gouvernement rwandais en termes de réputation.

Les cibles prioritaires comprennent :

1. Faustin Twagiramungu – ancien Premier ministre basé en Belgique.

2. Paul Rusesabagina – humanitaire et homme politique basé aux USA et en Belgique.

3. Rene Mugenzi – Défenseur des droits de l’homme basé au Royaume-Uni.

4. Dr David Himbara – Un économiste basé au Canada.

5. Claude Gatebuke – Défenseur des droits humains basé aux Etats-Unis.

6. Eugène Gasana – Ancien diplomate basé aux USA.

7. Denise Zaneza – Avocate des droits de l’homme basée en Belgique.

Les cibles de la deuxième catégorie , on peut citer :

1. Gustave Mbonyumutwa – Activiste basé en Belgique.

2. Ruhumuza Mbonyumutwa – Activiste basé en Belgique.

3. Prudentienne Seward – Activiste basée au Royaume-Uni.

4. JMV Ndagijimana – ancien ministre basé en France

5. Thomas Nahimana – ancien prêtre et homme politique.

6. Placide Kayumba – Politicien basé en Belgique

7. Charlotte Mukankunsi – ancienne diplomate basée au Canada.

La liste ci-dessus est revue tous les 3 mois et les personnes peuvent être déplacées de la liste de priorité élevée à la liste des cibles de la deuxième catégorie et vice versa. De nouveaux noms pourraient également être ajoutés à la liste lors des réunions d’examen.

Les organisations ciblées comprennent :

1. Kizito Mihigo pour la paix – KMP.

2. Jambo asbl

3. The Global Campaign for Rwandan Human Rights

4. CLIIR

5. RNC

6. FDU-INKINGI

Plus de détails sur ce plan seront mis à jour dans les prochains jours.

Certaines personnes ciblées sur cette liste ont été prévenues.

LEAVE A REPLY