Promu sous-ministre, l’ancien ambassadeur du FPR à Bruxelles Olivier Nduhungirehe continue de se ridiculiser et de mettre à nu le régime qu’il sert.

Olivier Nduhungirehe

Par Marc Matabaro

Pour faire taire Emmanuel Neretse, un écrivain et journaliste rwandais en exil suite à ses articles critiques sur le régime de Paul Kagame et en usant de la même technique  chère au régime, celui qui n’était qu’ambassadeur à Bruxelles avait en avril 2017 déclaré triomphalement avoir enfin trouvé de quoi faire taire Emmanuel Neretse en l’accusant de génocide. L’épisode est relaté dans l’article repris ci-après :

Rwanda. Olivier Nduhungirehe, victime collatérale du « génocide rwandais » ?

Devenu Secrétaire d’Etat ( sous-ministre), Olivier Nduhungirehe vient de réitérer ses menaces contre Emmanuel Neretse en ce mois d’avril 2018. Dans des échanges sur Facebook il écrit en effet :

Emmanuel Neretse ayant déjà clairement réagi à ces menaces et intimidations d’Olivier Nduhungirehe , on ne peut que regretter qu’un politicien de ce rang étale jour après jour les abus et le commerce du génocide auquel s’adonne le pouvoir qu’il sert pour faire taire des voix discordantes.

Loading...

LEAVE A REPLY