“PS IMBERAKURI SALUE LE RAPPORT DES USA SUR L’ETAT DE DROITS DE L’HOMME AU RWANDA QUI LAISSE SONGEUR ”

Me Bernard Ntaganda

COMMUNIQUE DE PRESSE N°004/PS.IMB/NT.B/2020

Les USA viennent de publier comme de coutume le rapport sur l’état de droits de l’homme  au Rwanda pour l’année 2019 .Ce rapport met en indexe le régime du FPR  tout en montrant comment ce dernier avait commis de  violations à grande échelle de droits de l’homme qui deviennent  l’ultime moyen du FPR pour s’éterniser au pouvoir.

Le Parti PS Imberakuri salue ce rapport  qui épingle sans manier la langue de bois le régime FPR qui brille par de graves violations de droits de l’homme chaque  année et ce, tout en foulant au pied  les rapports produits chaque année par  les USA en  la matière.

Néanmoins,  même si le Parti PS Imberakuri salue ce rapport, il est à présent grand  temps que  les  USA  passent  à la vitesse supérieure et prennent des sanctions contre le régime FPR qui continue à  ignorer leurs rapports tout en commettant  sans être inquiété des diverses  graves violations de droit de la personne humaine et ce, de tant plus que  la situation  s’empire de plus en plus chaque année. Faute de quoi, ces rapports seront aux yeux du régime FPR un vieux pieu voir un épouvantail

Dans ce contexte, il est digne d’intérêt que les USA prennent des sanctions ciblées contre des responsables de ces violations mais aussi et surtout contre le régime FPR  qui dirige le Rwanda sans foi ni loi. Ces sanctions devraient  être d’ordre économique et consisteront à geler les aides financières allouées au régime FPR car celles-ci seraient utilisées pour financer d’une façon ou d’une autre ces actions ignobles  de nature à violer des droits de la personne humaine au Rwanda. Pour rappel, la plus part de ces  actions ignobles constitutives de violation de droits de la personne humaine au Rwanda sont des actes de torture morales ou physiques faits par les agents de sécurité payés par l’Etat Rwandais, les actes d’espionnage et  d’acharnement contre les opposants sans oublier d’autres actes que le FPR ne peut  pas perpétrer faute de moyens financiers en provenance de l’étranger. 

Sans doute, ce rapport des USA arrive à point nommé au moment où les leaders de l’opposition interne dont Mme Victoire INGABIRE UMUHUZA ;Présidente du Parti DALFA UMURINZI et Me NTAGANDA Bernard ;Président Fondateur du Parti Social Imberakuri sont victimes de tortures morales  de la part  des agent du  Rwanda Investigation  Bureau  (RIB) qui les enferment dans les bureaux pendant des heures sans manger ni boire après avoir  été interrogés sur des faits inventés de toutes pièces et ce, dans le but de les intimider.

Fait à Kigali,le 13 Mars  2020

Me NTGANDA Bernard /Président Fondateur du Parti PS Imberakuri (Sé)

LEAVE A REPLY