Qui est Bonaventure Bimenyimana alias Cobra?

L’homme qui le 10/5/2019 à Busogo ( Ruhengeri) s’est adressé à Paul Kagame en se présentant comme un ancien Major des ex-FAR et FDLR est tout simplement un prétentieux ou un outils de propagande du FPR fabriqué par ses services des renseignements. Bonaventure Bimenyimana était en effet un jeune  candidat sous-officier au sein des FAR en 1994. C’est à dire qu’il pouvait être nommé Sergent le moment venu. C’est sous ce statut qu’il a avec d’autres fui le pays en juillet 1994. Après le démentèlement des camps des réfugiés hutu de l’Est de la RDC par l’armée de Kagame à partir de novembre 1996, Bonaventure Bimenyimana se replia dans la jungle congolaise comme plusieurs autres réfugiés hutu. 

Lors de la création des FDLR pour la protection de ces réfugiés qui se voyaient abandonnés et sans protection par le monde et pourchassés par Paul Kagame en vue de les massacrer, Bonaventure Bimenyimana se retrouva dans l’équipe de protection rapprochée du Général Paul Rwarakabije qui était alors le Commandant en Chef  de l’aile militaire des FDLR.

En 2000, le sergent Bimenyimana fut envoyé par le général Rwarakabije au centre de Walikale qui donnait la formation à certains sous officiers ou hommes de troupe intelligeants qui pouvaient devenir des officiers et ainsi parer au manque de cadres officiers. A la fin de cette formation , Bimenyimana retourna auprès de Rwarakabije mais celui-ci ne tardera pas à s’apercevoir que son ancien garde du corps était un magouilleur et fanfaron et l’éloigna de lui. Ce dernier se voyant ainsi désavoué profitant de la première scission au sein des FDLR et rejoignit les éléments  militaires de RUD-Urunana qui étaient alors commandés par le Général Musare (RIP). Entretemps Paul Rwarakabije avec quelques officiers s’était rendu  et se trouvait à Kigali ou il avait reçu un poste officiel. Avec Musare au RUD Bonaventure Bimenyimana se distinguera par une indiscipline notoire de telle façon que sur le point d’être lourdement sanctionné, il ne trouva de salut qu’en rentrant au Rwanda en 2009 en claironant qu’il était un haut cadre des FDLR qui faisait défection. 

Voilà l’homme qui se dit Major des ex-FAR, ingénieur qui construit des routes et des ponts alors qu’il n’est que cantonnier ou encore qui se dit architecte qui construit des villes alors qu’il n’y a travaillé que  comme aide-maçon. Et c’est un pareil individu que la propagande du FPR ose donner la parole devant le président pour impressionner la population locale et surtout tromper l’opinion internationale.

Honte à lui et au FPR

Un lecteur de The Rwandan.

Loading...

LEAVE A REPLY