RDC/Rwanda : la montagne aurait-elle accouché d’une souris à Kampala?

Aux dates du 7 et 8 juillet 2012, s’est tenu à Kampala un sommet regroupant les Chefs d’Etat de la région des Grands-Lacs comme il en avait été décidé à Addis-Abeba en marge du sommet annuel de l’Union Africaine. Ce mini-sommet avait abouti à un accord de principe de déployer une « Force neutre » pour contrôler la frontière entre le Rwanda et la RDC et démanteler les groupes armés notamment le M23 soutenu ouvertement par le Rwanda d’après les rapports des experts de l’ONU, la MONUSCO et les ONG opérant au Nord- Kivu. Le sommet de Kampala devait seulement définir les contours de cette « Force neutre » et avaliser son opérationnalité.

De la poudre aux yeux ou aveu d’échec ?

Le communiqué publié mercredi 8 août 2012 à l’issu de ce sommet régional de Kampala fait transparaître l’impasse dans laquelle se trouve le conflit initié par le régime de Kigali à l’Est de la RDC par une rébellion dite du M23 interposée. Loin de définir les contours de la « Force neutre » comme décidé à Addis-Abeba, les Chefs d’Etat n’ont trouvé mieux que de créer une Nième sous-commission qui doit soumettre son rapport dans deux semaines et inviter à un autre sommet dans un mois. Certains disent que la meilleure façon d’enterrer un problème est de l’envoyer en commission. Il semble que ce soit le cas !

Du déjà vu !

L’histoire se répète. L’on se souviendra que quand les éléments tutsi de l’armée régulière de l’Ouganda ont envahi le Rwanda le 01 octobre 1990, le gouvernement ougandais a, contre toute évidence, continué à nier son soutien à cette entreprise de conquête alors que les combattants étaient ses propres soldats dûment immatriculés dans sa propre armée et dont le commandant des troupes d’invasion n’était autre que le vice-ministre ougandais de la Défense, le général Fred Rwigyema. Après son décès au combat, il fut remplacé par l’ancien chef des Renseignements militaires de l’armée ougandaise qui s’appelait…Paul Kagame. Donc, les dénégations du régime rwandais actuel allant jusqu’à nier l’évidence, sont inscrites dans ses gênes.

Autre similitude troublante : la manœuvre qui consiste à requérir les bons offices d’un « pompier-pyromane ». Dans le cas de la guerre de conquête du Rwanda, la Tanzanie s’est proposée comme « médiateur », puis « facilitateur » lors des négociations, alors que tout indiquait qu’elle soutenait les conquérants dont certains avaient obtenu la nationalité tanzanienne et évoluaient dans son administration ou les services de sécurité et au plus haut niveau. Aujourd’hui dans la crise à l’Est de la RDC, c’est le président ougandais Yoweri Museveni qui se présente comme « médiateur » alors qu’il est lui-même impliqué dans la déstabilisation du Kivu ses troupes entrant allégrement en RDC ou fournissant des appuis matériels au M23. Bien mieux, la sous-commission mise en place par le sommet de Kampala sera présidée par le ministre ougandais de la Défense. Plus « pompier-pyromane » tu meurs.

Quelles perspectives ?

La balkanisation du Congo est en marche. Le régime tutsi rwandais et l’Ouganda par les « rebelles » du M23 interposés, sont en train de consolider leurs positions au Nord-Kivu. Ils installent leur administration et tentent d’organisent une « vie normale » dans les territoires conquis. Entre temps la diplomatie rwandaise et ougandaise continuera de travailler pour au moins le maintien du statu-quo ou alors pour créer les meilleures conditions de conquérir plus d’espace si par imprudence l’armée de la RDC se hasardait à vouloir reconquérir le Nord Kivu alors qu’elle n’en a ni la volonté ni les moyens. Ainsi, le Nord-Kivu administré parle le M23 (Rwanda-Ouganda) paraîtra, aux yeux du monde, comme une « entité viable » et aura droit à réclamer à la Communauté internationale son « autonomie » à l’instar du Kosovo en Serbie, autonomie qui ne tardera pas à lui être accordée. Même si la « Force neutre » décidée à Addis-Abeba et entérinée à Kampala venait à être déployée au Kivu, elle servirait à laisser naître et croître une force armée qui assurerait la sécurité de la nouvelle entité du Kivu qui serait désormais un protectorat et « un espace vital » du régime tutsi du Rwanda. Les sommets d’Addis-Abeba de juillet 2012 et de Kampala d’août de la même année seront peut-être d’un amer souvenir dans l’histoire de la RDC.

Emmanuel Neretse
09/08/2012

Source: musabyinana.net

3 COMMENTS

  1. Je pense qu’il ne faut pas toujours utiliser à tort le mot « Régime Tutsi »! Bien qu’il soit tutsi mais Kagame à lui tout seul et une petite dizaine de proches n’est pas représentatif de toute la communauté Tutsi ! Il a parfaitement réussi à manipuler et soumettre les tutsis aussi bien qu’il l’a fait avec les hutus ! Cette histoire de Balkanisation c’est dans l’intérêt des tutsis penses-tu ? Et après il va y faire un pays habité que par des tutsis ? Il est entrain d’être rattrapé par l’histoire, occuper ces territoires c’est le seul moyen de devenir un hors la loi en allant se terrer dans ces zones riches avec d’autres criminels et l’appui des rapaces occidentaux même s’ils font semblant de condamner…Pour être politiquement correcte, Kagame prétend malheureusement servir la cause des tutsis et le pire c’est que la plupart croit en ce dangereux manipulateur! Il salit le nom des tutsis, il se nourrit de la haine comme si un génocide ne suffisait pas ! Parler du régime tutsis c’est faux ! Il faut parler du « régime Kagame », on ne doit pas associer toute une communauté en son nom et à ses plans machiavéliques ! Parler du régime tutsi c’est inutilement attiser la haine alors que la réalité est autre part… Posez vous une question : Depuis la nuit des temps au Congo les tutsis,Hutus et autres ethnies du Congo (250 en tout) vivaient en harmonie…pourquoi subitamment ça devient un éternel problème ? Des FDRL ont été soi-disant neutralisés ! Les tutsis n’ont pas besoin d’aller conquérir des terres maudites avec tout le sang qui y a été versé. Kagame a déclaré « je suis capable de laisser autant de cadavres que ceux que j’ai trouvé lors de l’offensif d’avril-juillet 1994 » ! Cet homme et ses bras droits et des milliers d’autres manipulés iraient probablement conquérir le Kivu, l’exploiter y habiter tout ce qu’on veut…la région est suffisamment riche pour être autonome mais est-ce réellement dans l’intérêt des tutsis ? NON…cessez SVP de salir l’image d’une communauté.

  2. J’ajouterai une dernière chose, même si vous pouvez penser que Kagame aurait peut-être dans ses ambitions de contrôler le Kivu d’une manière ou d’une autre ça ne sera pas si simple que ça !

    Je m’explique :

    Scénario n°1 : Si le Kivu est autonome, il voudra certainement avoir le contrôle absolu dans la gestion de ce territoire et ce n’est pas gagné car les tutsis congolais n’ont pas du tout confiance en lui ils savent à qui ils ont à faire ils ont combattu à ses côtés.Je ne suis pas certain qu’ils accepteront le contrôle de leur territoire dans ses mains…d’où à terme il pourrait y avoir de très vives tensions voire de guerres de pouvoir entre les rwandophones congolais et rwandais conquérants !

    Scénario n°2 : S’il veut à terme annexer le Kivu sur le Rwanda en passant par une sorte de referendum truqué, ça revient au même car étant le chef absolu du Rwanda il le serait d’office pour le Kivu or les banyamulenge ne se feront pas si facilement avoir…ils n’ont pas encore oublié la raclée du Lt général Kayonga etc !

    Autre point,ces anciens territoires qui revendiquent l’autonomie ou être ré annexés vous vous imaginez le chao si partout en Afrique ils commençaient à faire pareil ?

    Un dernier point, qui dit que le Congo se laissera facilement faire ? D’accord étant faible militairement aujourd’hui ,soyons vigilants demain c’est un autre jour (umugabo uramukubita kuva kera bwacya ukamumara ubwoba)ce n’est pas exclu qu’un ils se battraient pour leur intégrité territorial…surtout pour garder une région aussi riche !

    Cette histoire de balkanisation pour le moment n’est qu’un rêve fantasque, la réalisation est bien plus complexe et dangereux pour toute la région!
    La seule réalité est que le sang n’a pas fini de couler hélas pour le peuple congolais et qui sait pour nous les rwandais aussi si on ne réagit pas à temps pour condamner ces folies, qui, à long terme finira probablement à nous affecter et nous affaiblir d’une manière ou l’autre.Quand la maison du voisin est en feu….médites sur cette phrase mes frères. Bref, Kagame n’est pas un sauveur de Tutsi il les utilise pour ses folles ambition…la guerre du Congo aurait pu s’arrêter après la déchéance de Mobutu !

  3. hahahah Il y a un Certain Rwema qui apparement n’a aucune Identitee a mon avis. Il est aussi bete que Mechant. Le Congo n’a pas connu la Paix meme avant que Kagame naisse.
    Mobutu a eliminee tous ceux qui s’opposaient a lui et il a fini quelque part au Maroc.
    Le mot Tutsi qui sort ds votre bouche a chaque fois que vous n’avez aucune honte de l’ouvrir, fais preuve de l’ignorance, et de l’obsession de tribalisme et de la haine qui ont poussee soit toi meme ou soit tes Parents a peut etre buvent les sangs des ces meme Tutsis, femme enfants,… et ainsi vous vous trouvez a l’extrieur entrain de militer pour un Pays dont vous ne connaissez ni l’histoire ni l’origine. Vous etes alles la ba acause de mains plein du sangs, et eux qui on ete aveuglee par le Dictateur, n’y trouvaient aucun probleme. Bien sur car avec un esprit si faible ( qui ne jouit que de la dance et la bouffe), vous ont recuillis.

LEAVE A REPLY