RDC:Sultani Makenga se dit "Innocent"des exactions dont il est accusé

KINSHASA — Le colonel Sultani Makenga, chef militaire de la rébellion du Mouvement du 23 mars (M23), qui combat l’armée régulière dans l’est de la République démocratique du Congo, a déclaré mercredi à l’AFP qu’il était « innocent » des exactions dont l’accusent les Etats-Unis et l’ONU, qui ont pris des sanctions contre lui.

« Je suis innocent. Je n’ai pas de problème », a-t-il dit au téléphone en riant, estimant que les experts de l’ONU ne disposaient pas de bonnes informations.

Accusant Sultani Makenga de graves exactions, notamment de violences contre les civils, les Etats-Unis ont annoncé mardi qu’ils le plaçaient sur leur liste noire des personnes physiques ou morales sanctionnées pour leur participation au conflit dans l’est de la RDC et ont gelé ses avoirs – une mesure également prise mardi par l’ONU, qui a ajouté une interdiction de voyager.

Le gouvernement congolais a jugé mercredi « insuffisantes » les sanctions prises contre le colonel Makenga, selon le porte-parole du gouvernement Lambert Mende, qui a incriminé le Rwanda.

« Il est bon qu’on aille jusqu’aux sources, c’est-à-dire au Rwanda. Il y a des noms qui sont autrement plus importants, beaucoup plus décisifs, beaucoup plus dangereux pour les populations du Kivu que Sultani Makenga. Je pense par exemple au ministre rwandais de la Défense » (James Kabarebe NDLR), a déclaré M. Mende.

AFP

LEAVE A REPLY