RSF s’inquiète de la candidature rwandaise à la tête de l’Organisation internationale de la francophonie

Louise Mushikiwabo, Ministre Rwandaise des Affaires Étrangères

Après avoir reçu d’importants soutiens et en l’absence d’autres concurrents déclarés, Louise Mushikiwabo, la ministre des Affaires étrangères du Rwanda, a toutes les chances de devenir la prochaine secrétaire générale de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF). Reporters sans frontières (RSF) s’inquiète de cette candidature issue de l’un des pires régimes en matière de liberté de la presse.

Louise Mushikiwabo est à ce jour la seule candidate en lice pour contester un deuxième mandat à Michaëlle Jean à la tête de l’Organisation internationale de la francophonie. L’actuelle ministre des Affaires étrangères et porte-parole du gouvernement rwandais a déjà reçu le soutien public du président français Emmanuel Macron et de l’Union africaine. Le prochain secrétaire général de l’organisation sera désigné lors d’un sommet à Erevan en Arménie prévu les 11 et 12 octobre prochains.

Au Classement mondial de la liberté de la presse établi par RSF en 2018, le Rwanda est 154e. Parmi les 58 Etats membres de l’OIF, seuls cinq pays ont un bilan pire que le Rwanda en matière de liberté d’information. Censure, menaces, arrestations, violences, assassinats… Le régime dirigé d’une main de fer par Paul Kagamé depuis 2000, et dont Louise Mushikiwabo est ministre depuis près de 10 ans, dispose de l’un des pires systèmes de répression à l’égard des médias et des journalistes. Son président occupe une place de choix dans la galerie des prédateurs de la presse constituée par RSF.

“Comment l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) va-t-elle pouvoir favoriser le pluralisme des médias et la liberté de la presse conformément à ses objectifs en matière de droits de l’Homme, si elle est dirigée par l’une des principales dirigeantes d’un Etat qui piétine le droit à l’information et réprime les journalistes depuis 18 ans, s’inquiète Christophe Deloire, secrétaire général de RSF. C’est la capacité de l’OIF à défendre les médias et les journalistes libres comme acteurs incontournables du développement dans l’espace francophone qui est en jeu”.

Depuis 1996, huit journalistes ont été tués ou sont portés disparus et 35 ont été contraints à l’exil. Ces dernières années, le nombre d’exactions enregistrées par notre organisation a baissé mais la censure reste omniprésente et l’autocensure la règle pour éviter de faire partie du tableau de chasse du régime. Les programmes très écoutés de la BBC en Kinyarwanda sont suspendus depuis 2015, après que la chaîne a diffusé un documentaire évoquant des massacres provoqués par le Front patriotique rwandais (FPR) au moment du génocide des Tutsis de 1994.

Lors du XVIe sommet de la Francophonie à Antananarivo en novembre 2016, les chefs d’Etat et de gouvernement avaient rappelé leur engagement à “garantir la protection effective des journalistes et la liberté de la presse”.

Chaque année, l’OIF décerne le Prix francophone de l’innovation dans les médias avec RSF et RFI.

______________________________________________________

L’original de cet article a été publié sur le site de Reporters sans frontières (RSF)

2 COMMENTS

  1. La question posée est de savoir si RSF seront écoutés par Macron.
    Au regard des déclarations du Président Français, Macron, l’OIF est un service public français dans lequel les magouilles, combines et arrangements entre les kleptocrates francophones africains et le Président Français sont légion.
    Cet article dit l’essentiel. Il me semble qu’un élément très important n’a pas été évoqué par les commentateurs relativement à la candidature de la Ministre de Kagame. Ce point est particulièrement grave de sorte que si les kleptocrates africains qui soutiennent la candidature de celle-ci étaient respectables, Mushikiwabo serait déjà hors-jeu.
    1- Le monde entier a vu que Kagame fait le tour du monde avec ses deux avions personnels et non ceux du Rwanda. Comment a-t-il acquis ces avions?
    Kagama a détourné 100 millions de dollars US dans la caisse de l’Etat Rwandais, le tout en toute impunité. Ce fait est de notoriété publique. Les journalistes qui ont porté ce méfait à la connaissance des Rwanda sont dans les tombes, les plus chanceux en exil.
    Avec ces 100 millions de dollars US, Kagame a acquis deux avions en Afrique du Sud, soit 50 millions de dollars US la pièce au vu et au su des Rwandais et sans vergogne.
    Ces avions ne sont pas immatriculés au Rwanda mais à l’étranger.
    Lors de chaque de ses dizaines de voyage sur tous les continents, il loue ses avions à l’Etat Rwandais. C’est lui, propriétaire bailleur, qui fixe le montant du loyer par heure et nullement par jour ou le forfait.
    Le montant du loyer est viré sur un de ses comptes ouverts dans les paradis fiscaux
    Il en est de même lorsqu’il va assister aux matchs de football à l’Etranger avec les siens.
    2- Kagame a demandé au Président Français, par l’intermédiaire du Roi du Maroc en raison des liens d’Affaires qui l’unissent avec le commandant suprême rwandais (des entreprises marocaines ont pu se positionner utilement sur le marché rwandais), de soutenir la candidature de sa ministre des affaires étrangères au poste de Secrétaire Générale de l’OIF.
    Il convient que dans pratiquement tous ses voyages y compris dans les paradis fiscaux pour placer ses magots, Kagame est toujours accompagné de sa ministre, appelée la perroquet du maître.
    La candidate de Macron à la tête de l’OIF fait actuellement le tour du monde dans les pays membres de l’OIF pour faire la campagne.
    Kagame a mis à sa disposition ses avions. Elle fait donc le tour du monde avec les avions de Kagame acquis avec de l’argent volé.
    Or, ce qui est gravissime, comme dans ses voyages à l’étranger, Kagame loue ces avions mis à la disposition de sa ministre à l’Etat Rwandais. C’est lui qui fixe le montant du loyer par heure. Le montant du loyer est viré sur son compte ouvert dans les paradis fiscaux.
    Il résulte de ces faits véridiques que Louise Mushikiwabo est directement impliquée dans le détournement flagrant de deniers publics de notre pays, le tout en toute impunité. Il ne peut prétendre ignorer que ces deux avions ont été acquis avec de l’argent volé dans la caisse de l’Etat Rwandais par son patron.
    Le comble est qu’aucun des opposants à Kagame n’a dénoncé haut et fort ce méfait d’une extrême gravité qui, s’il est porté à la connaissance des publics africains francophones et les grands bailleurs de l’OIF aura pour effet, le retrait de la candidature de la ministre de Kagame.
    Il est inconcevable qu’une personne directement impliquée dans le détournement flagrant de deniers publics de son pays et au surplus ministre d’un régime qui a interdit l’usage du français dans tous les services publics, dictatorial et sanguinaire puisse oser candidater au poste de Secrétaire Général de
    Les Africains des Etats francophones et diverses associations qui luttent contre les détournements de deniers publics par les kleptocrates africains francophones en l’espèce sont-ils informés de ce méfait d’une extrême gravité de la ministre de Kagame ?
    Le Président Français, Macron est-il informé de ce méfait de Kagame ou est informé mais fait semblant de l’ignorer pour des raisons qui sont les siennes ?

  2. Comment en Afrique toute chose ne sont pas contrôlé . Quand une seule personne considérée le bien du peuples comme sont bien, cela montre que nous Africains nous n’ à vont pas l’ amour entre nous même. dorénavant le pays du Rwanda était parmi les pays francophonie, Après la guerre du régime actuel FPR ont préféré l’ anglais dans leurs administrations , la politique en anglais, les écoles en anglais,… .Comment la français accepte la candidature du ministre Mushikiwabo pendant que , elle a sabotée la langue française qui été une langue administrative pendant le règne des rois et des présidents . Si, la France accepte leur candidature cdr qu’ i y a , quelque chose entre Rwanda et la France .Rdc grand pays francophonie au monde, la France connaît les problèmes du Kivu causé par le pays du Rwanda. les rapports de la Rdc contre le Rwanda vous les avaient sur rfi. M23 au kivu , aujourd’hui en Rdc plusieurs rebellions en Ituri , guerre des tributs .

Répondre à luc Cancel reply