Selon la Résolution 2150 (2014) adoptée par le Conseil de sécurité de l’ONU, il est un fait de notoriété publique qu’entre le 6 avril et le 17 juillet 1994, un génocide a été commis au Rwanda contre les Tutsi. Plus d’un million de personnes ont été tuées, y compris des Hutu et d’autres personnes opposées à ce génocide, notamment des Belges.

Pourquoi la communauté internationale n’a-t-elle pas réussi à empêcher ce génocide ? Est-ce que la Belgique a vu venir ce génocide? Ce sont ces questions qu’a abordées la conférence-débat organisée par le Centre de recherches interdisciplinaires Démocratie, Institutions et Subjectivité (CriDIS) de l’Université catholique de Louvain (Belgique Rwa) le 18 mai 2016, en partenariat avec la plateforme d’information sur la situation des droits humains au Rwanda (RwaBaho) et le Centre pour la Prévention des Crimes contre l’Humanité (CPCH).

Cette conférence-débat s’inscrivait dans le cadre de la 22ème commémoration du génocide perpétré contre les Tutsi qui résidaient au Rwanda, en 1994.

Loading...

LEAVE A REPLY