Rwanda 94 : Au-delà des larmes, la compréhension (2): avec Judi Rever

Judi Rever

10 avr.-19 : Le 6 avril est passé ainsi que le 25e anniversaire de l’attentat qui a déclenché des tueries massives au Rwanda. Beaucoup d’encre a été versée, beaucoup de larmes aussi, mais pour la compréhension de cette tragédie il faut repasser.

Judi Rever, auteure de In Praise of Blood, The Crimes of the Rwandan Patriotic Front (Penguin-Random House, 2018) décrit la situation explosive dans laquelle le Rwanda se trouvait à la veille du 6 avril, malgré la paix d’Arusha signé 8 mois auparavant. Pourquoi il y avait plus d’un million de réfugiés internes habitant des camps de fortune autour de Kigali ? Que faisait l’armée Front patriotique rwandais, censée être une armée de libération, de sorte que ces gens fuyaient vers le sud depuis les premiers jours de l’invasion? Selon de nombreuses sources dans l’enquête qu’a mené Judi Rever, l’armée du Front patriotique rwandais massacrait systématiquement Hutus du Nord afin justement de les chasser de leur terre.

Judi Rever parle aussi de l’attentat du 6 avril et des documents du TPIR de 2003 indiquant clairement que c’était Kagame et d’autres dirigeants militaires du FPR qui sont les auteurs de cet attentat.

Elle répond ensuite, documents et témoignages à l’appui, pourquoi près de 2 millions de rwandais ont fui le pays, surtout vers le Zaïre-Congo, après l’arrivée au pouvoir du FPR et de Kagame. Selon elle, on voit une constance dans la façon de faire du FPR, depuis les massacres dans le Nord du Rwanda entre 1990 et 1994, pendant la période d’avril à aôut au Rwanda et par la suite tant au Rwanda qu’au Congo où la même armée bombardait les camps de réfugiés, les pourchassant et tuant par milliers, comme l’a reconnu de nombreux rapports de l’ONU.

Elle termine l’entrevue avec un commentaire sur la politique du Canada de continuer à appuyer le Rwanda de Kagame.

Loading...

LEAVE A REPLY