Rwanda-Belgique/Génocide: Gisèle UWILINGIYIMANA appelle à briser le silence et à refuser humiliation, mensonges et injustice

Gisèle Uwilingiyimana

Chers amis, Rwandais surtout,

Quand un politicien belge, au passé lui-même trouble, prend sur lui de calomnier quelques personnes parce qu’elles se portent candidates en Belgique et qu’elles font partie de Jambo ASBL, et que les journaux relaient ses calomnies, je me demande bien qui pourrait être le prochain? On les traite librement de tous les noms, même les pires. Qui sera le suivant à être allègrement désigné « progéniture de génocidaires attitrés, » comme a dit quelqu’un, qui sera traité de négationniste ou même de génocidaire, ou qu’est-ce que ce sera demain?

Je sais, ces mots paraissent peut-être loin, parce que vous ne faites peut-être pas de politique, ça ne vous intéresse pas, vous ne voulez pas de problèmes, vous n’avez rien à voir dedans, vous n’avez rien à vous reprocher… Peut-être qu’en plus vous n’êtes pas tout à fait d’accord avec les personnes accusées, l’association attaquée sur tout ce qu’ils disent…

Mais donc laissons-les se faire assassiner publiquement ces gens-là ?

Le FPR a tué des centaines de milliers de gens au Congo. Ce n’est pas moi qui le dis, c’est l’ONU, entre autres. Mais quand on le dit, le FPR répond que c’étaient des génocidaires dans ces forêts. Qu’ils n’ont poursuivi que des génocidaires qui le méritaient. Il n’y aurait donc eu que des génocidaires au Congo. Selon cette mesure, à combien d’entre nous cette accusation de génocidaire sera-t-elle applicable? Si vous êtes passé par le Congo vos enfants seront des « progénitures de génocidaires attitrés » qui ne peuvent qu’avoir l’idéologie génocidaire à leur tour, ne peuvent qu’être négationnistes à leur tour. Bon, vous n’êtes peut-être pas passé par le Congo. Vos parents, vos grands-parents, vos oncles et tantes, vos cousins, vos frères et sœurs, quelqu’un y est peut-être passé ? Mais qu’importe, ce n’est qu’un exemple parmi bien d’autres.

Quand ce sera vous qui dérangerez, ou vos enfants, ou vos petits-enfants, ils trouveront bien quelque chose du genre pour vous faire taire. Et si vous croyez que ça ne vous atteindra pas… Un jour vous irez peut-être au Rwanda et sortirez le mauvais mot avec la mauvaise personne dans le coin, et ce sera vous le révisionniste/négationniste/génocidaire/terroriste ou porté disparu/prisonnier/mort, au choix. Ou peut-être aurez-vous une bête altercation avec quelqu’un. Ou vous aurez un bien ou un business que quelqu’un convoitera. Si la personne en face a les bonnes connexions, ça pourrait être vous le prochain révisionniste/négationniste/génocidaire/terroriste ou porté disparu/prisonnier/mort, au choix. Ou vous subirez une des injustices que vivent de nombreux Rwandais au Rwanda, et vous voudrez vous défendre.

N’a-t-on pas dit qu’il « suffisait » de la fermer quand on se trouve au Rwanda et ça va? Et on savait aussi qu’il fallait la fermer ici si on veut aller au Rwanda dans un avenir proche, même en vacances. Maintenant il faut se rappeler de la fermer ici aussi, tout le temps, pour de bon.

Vous ne « dérangerez » jamais ? Ok, taisez-vous maintenant, mais pensez à ne surtout pas éduquer vos enfants et petits-enfants sur votre histoire. Ne leur parlez pas de vos parcours ni de ceux de vos familles. Que ce soit votre fuite du Rwanda en 1994, ou avant ou après, les chasses à travers les forêts du Congo, les massacres du FPR sur son chemin vers Kigali pendant le génocide des Tutsis en 1994, massacres qui ont continué méthodiquement après, en 1995-6-7-8, ou vos proches disparus ou en prison ou morts ou qui souffrent ou ont souffert dans le Rwanda du FPR par telle ou telle injustice. Pensez à ne surtout pas leur raconter votre histoire, leur histoire. Vos enfants et petits-enfants pourraient poser des questions ou même simplement la sortir au mauvais endroit.

Parce que c’est ce que nous acceptons aujourd’hui si nous ne faisons rien. Ecrivons, parlons, dénonçons ce lynchage de Jambo aux journaux, aux partis politiques, je ne sais pas, faisons quelque chose. Dénonçons cette bande d’acharnés qui calomnient, insultent pour faire taire, nous avons le droit de raconter nos histoires, de dénoncer les crimes du FPR, de dire que Kagame n’est pas le sauveur innocent qu’on veut présenter, et que cela ne fait pas de nous des révisionnistes/négationnistes/génocidaires/terroristes selon que ça les arrange.

Source: Gisèle UWILINGIYIMANA, Bruxelles, publication du 12/09/2018 sur sa page facebook

Loading...

LEAVE A REPLY