Rwanda : L’ancien candidat indépendant aux présidentielles prêt pour les législatives

PAR

Je prends cette occasion que nous offre la démocratie dans notre pays, pour déclarer ma joie de retourner dans mon pays natal, le Rwanda que nous aimons, et de présenter ma candidature aux prochaines élections législatives. D’ici à septembre, il nous reste trois mois que je voudrais consacrer à réunir les dossiers de candidature tel que requis par la commission nationale électorale.

J’aimerais que tout le monde sache que mon ambition repose sur la volonté de participer activement à consolider nos institutions républicaines par l’instauration des lois garantissant la liberté proclamée dans la constitution, le progrès social, la solidarité nationale, la confiance citoyenne et le respect mutuel. Ces principes s’imposent pour léguer à nos enfants une nation durablement paisible

Ainsi, plus que jamais, j’ai décidé de limiter mes activités à l’étranger et suspendre mes démarches d’acquisition d’une autre nationalité, afin de me consacrer pleinement à mon pays, aux côtés des autres braves compatriotes déjà à l’œuvre.

Mon principal engagement est de soutenir ou proposer des réformes sociales visant à confirmer les citoyens rwandais dans leurs différentes identités culturelles traditionnelles et leur unité nationale. Je souhaite que la vision tri-ethnique renforcée par la colonisation cède progressivement à la vision d’une société plurielle basée sur les terroirs traditionnels du Rwanda d’avant la colonisation. Rompre avec toute forme d’association idéologique génocidaire comme le hutuisme développé depuis les années 50 et dont nous avons subi les conséquences. Je suis arrivé à conclure que c’était de cela que le roi Mutara Rudahigwa voulait tuer en Joseph Gitera. Il est temps aujourd’hui de prendre la relève de ce héros visionnaire et condamner les conséquences du colonialisme sur l’Afrique en général et sur notre pays en particulier. Eriger une déontologie politique non conflictuelle mais professionnelle, promouvoir la liberté et la diversité culturelle, voila le pilier de la réconciliation rwandaise.

Les principales lois sur lesquelles je suis prêt à travailler sont celles qui renforcent l’égalité des chances de tous les citoyens à la vie meilleure, au travail, à la justice, le partage des richesses nationales, la préservation de la terre agricole contre l’urbanisation extensive, les réductions d’impôt aux investisseurs dans l’habitat écologique et sur les denrées alimentaires.

En attendant, je remercie d’avance tous ceux qui m’apporteront votre soutien, moral, technique ou financier, surtout vos six cent signatures nécessaires pour déposer ma candidature.

Vous pouvez dès à présent m’envoyer vos commentaires, vos soutiens ou vos promesses sur mon site officiel www.mpayimana.com , afin que mes équipes vous approchent, le moment venu.

Je vous invite également à mes prochaines conférences de presse sur ce sujet à

• Paris, Le Duc de Richelieu, 5 rue Parrot, le 02 juin à 11 h 00

• Kigali, Remera, Hôtel The Mirror, le 02 juillet 2018 à 11 h 00 (sous réserve)

Vive le Rwanda et le peuple rwandais, vivent les amis du Rwanda.

LEAVE A REPLY