RWANDA : LE PARTI FDU-INKINGI DEMANDE LA VERITE SUR L’ASSASSINAT D’ANSELME MUTUYIMANA ET QUE LES RESPONSABLES TRADUITS EN JUSTICE.

Anselme Mutuyimana

Communiqué de presse (PDF)

Le 09 mars 2019, le parti FDU-INKINGI a appris la triste nouvelle de l’assassinat de Monsieur Anselme MUTUYIMNA, un de ses membres qui était l’assistant de Mme Victoire Ingabire Umuhoza, présidente du Parti.

Le corps du défunt a été retrouvé dans la forêt de Gishwati et les examens ont montré dès le début qu’il a été sauvagement étranglé. Il y a lieu de rappeler que Mr Anselme MUTUYIMANA a été arrêté le 08 mars 2019 par les agents de la police à la gare de Mahoko au Nord du pays. Son arrestation par la police rwandaise a été précédée par une scène de kidnapping par des personnes habillées en civil qui ont tenté de le descendre du taxi moto qu’il venait de prendre pour se rendre dans sa famille, avant que la police rwandaise n’intervienne en montrant les cartes de service, pour l’amener à un endroit inconnu.

Depuis l’annonce de son assassinat, le service rwandais des renseignements (RIB) s’est empressé pour prendre le corps et l’amener à l’hôpital pour, disait-il, procéder à l’autopsie avant de rendre le corps à la famille pour l’enterrement. Après l’autopsie, les informations ont circulé, selon lesquelles l’auteur de cet acte ignoble a été identifié. Mais ce qui est étonnant c’est que, plus d’un mois après cet assassinat, l’auteur n’a jamais été montré au public et n’a pas été traduit devant une quelconque juridiction.

Le Parti FDU-INKINGI demande encore une fois que la vérité sur l’assassinat de Mutuyimana Anselme soit révélée et que les responsables soient traduits en justice.

Le Parti FDU-INKINGI réitère également sa demande aux autorités rwandaises de tout mettre en œuvre pour que le vice-président du Parti, Monsieur Boniface Twagirimana soit ramené et qu’il soit jugé dans le respect de la dignité humaine. Sa femme, ses enfants et sa famille politique attendent depuis plus de 6 mois que Monsieur Boniface Twagirimana soit retrouvé. Sa disparition de la prison la plus sécurisée du pays et dans des conditions non encore expliquées inquiète sa famille biologique et sa famille politique. Il est à noter qu’aucun avis de recherche n’a été lancé par les autorités rwandaises.

Le Parti FDU-INKINGI rappelle à ses membres, à ses partisans et à tous les rwandais que tous ces assassinats politiques et ces actes d’intimidation ne doivent pas les décourager car l’objectif de ces tueurs est de faire paniquer la population afin de l’empêcher de participer à la lutte non-violente pour la démocratisation  et  le développement socio-économique du pays.

Le Parti FDU-INKINGI demande aux autorités rwandaises de ne pas prendre les membres du Parti comme des ennemis du pays. Parmi les principaux objectifs de ce parti, il y a lieu de citer la sécurité pour tous, l’équité et la justice impartiale, la participation de tous les citoyens au développement économique et social du pays, le bon voisinage avec les pays voisins du Rwanda.

Fait à Bruxelles, le 14 avril 2019

Fidèle KABERA

Deuxième Secrétaire Général

Loading...

1 COMMENT

  1. Il n’y aura pas de Vérité.
    Il aurait été judicieux de citer viser directement Kagame, car il est l’auteur principal de cet ignoble assassinat.
    Kagame élever la commission des crimes au rang de la science de sorte qu’il dispose d’une haute expertise dans ce domaine. Il convient de rappeler que, devant ces cameras des télévisions du monde entier, il a avoué avoir assassiné Karegeya Patrick, son ami d’enfance. Il l’a avoué publiquement son crime parce qu’il croit être intouchable. La preuve irréfutable que le Président Français , Emmanuel Micron, lui a remis les clefs de l’OIF. Or, à l’heure où Macron lui remettait les clefs de l’OIF, Kagame a ordonné le rafle des opposants politiques dont certains ont disparu. Quel Rwandais a entendu la réaction des prédicateurs de la démocratie et des droits de l’homme? Les FDU s’adresse à qui? Visiblement à personne. L’auteur présumé est notoirement connu ici au Rwanda. Pourquoi les dirigeants des FDU opérant à l’étrange, dans les Etats dits de droit, ne visent-ils pas directement Kagame, ne serait que pour que le monde entier puisse savoir qui est effectivement Kagame? Sachant que Kagame a ventralement peur de deux choses: affronter la justice aux fins de répondre de ses méfaits d’une part et affronter loyalement et directement ses adversaires politiques devant des millions de Rwandais d’autre part. Lorsque les opposants lui demandent un débat sur sa gestion du Rwandais depuis plus de 25 ans, il a agit à leur endroit comme un chien enragé.
    Face à Kagame, il faut utiliser un langage direct. Plus le langage utilisé est direct , plus les Rwandais vous entendront et comprendront. Il me semble judicieux de bannir les mots tel que gouvernement. Celui-ci est une fiction. Le crime est commis par l’homme et nullement par une fiction. Et c’est l’homme qui doit répondre de ses actes criminels. Sachant que la responsabilité pénale est personnelle.

LEAVE A REPLY