Rwanda: Les FDU-Inkingi démentent les déclarations de Jean-Baptiste Mberabahizi

LES FDU-INKINGI DÉMENTENT LES DÉCLARATIONS DES USURPATEURS DE FONCTIONS

Ce samedi 25 janvier 2014, le nommé Jean-Baptiste Mberabahizi a diffusé un communiqué colportant de grossiers mensonges, sur une rencontre entre la délégation des enquêteurs de l’ONU sur les droits de l’homme en visite au Rwanda, et deux membres du Comité Exécutif Provisoire (CEP), nommément Flora Irakoze, Trésorière, et Fabien Twagirayezu, Porte-parole.

Ce qui est le plus écœurant, c’est que l’auteur, Jean-Baptiste Mberabahizi, calomnient par la même occasion des organisations internationales, en l’occurrence Amnesty International et Human Rights Watch, prétendant qu’elles auraient accompagné la délégation du CEP qui a rencontré les enquêteurs.

Ce seul mensonge suffit pour révéler les vraies intentions de Jean-Baptiste Mberabahizi. En effet, il est incompréhensible et triste, qu’il implique des organisations internationales dans une manœuvre qu’il sait pertinemment malveillante.

Jean-Baptiste Mberabahizi prétend que Madame Irakoze Flora faisait partie de la délégation du CEP. Or, depuis plus de 2 mois, Madame Flora Irakoze est en clandestinité, parce que la police est à ses trousses. Le régime du FPR lui en veut pour avoir cosigné la fameuse lettre envoyée au Premier Ministre par des étudiants des écoles supérieures et universités, qui se plaignaient contre la décision du gouvernement de couper les bourses d’études à certaines catégories d’étudiants. Il a donc été nécessaire qu’elle disparaisse de la circulation pour des raisons de sécurité.

Jean-Baptiste Mberabahizi qui prétend travailler avec elle devrait être au courant de ces informations, faute de quoi il ment sur toute la ligne.
Par ailleurs, il sied de rappeler à tous ceux et celles qui auraient été induits en erreur par ces mensonges, que le leadership du parti est à Kigali, sous la direction de Madame Victoire Ingabire Umuhoza. Le Secrétaire Général du parti est Monsieur Sylvain Sibomana. A l’extérieur du pays, le parti est représenté par le Comité de Coordination, dirigé aujourd’hui par le Dr. Nkiko nsengimana. Il n’y a aucun membre de ce Comité connu sous le nom de Mberabahizi.

Cependant, il est vrai que diverses délégations étrangères qui passent par Kigali, rendent visite au Comité Exécutif Provisoire (CEP) et à la Présidente du parti, Madame Victoire Ingabire Umuhoza dans sa cellule de prison de Kigali, connue sous l’alias « 1930 ». Quand il est nécessaire d’en faire une communication publique, il appartient aux organes officiels de le faire.

Le parti demande en conséquence que les écrits de ce Monsieur et de ses acolytes soient pris pour ceux qu’ils sont, à savoir des mensonges destinés à intoxiquer, calomnier et saboter l’action du parti dans ses efforts pour soulager le peuple rwandais sous le coup de l’oppression.

Le parti FDU-Inkingi demande à Human Rights Watch et Amnesty International qui ont été embarrassés par ces mensonges, de faire preuve de compréhension et de ne plus accorder le moindre crédit à ces écrits d’usurpateurs de fonctions qui ne veulent pas du bien au parti.

Le parti FDU-Inkingi termine enfin en exhortant les militants et sympathisants à ignorer ces faux bruits et à mettre plus d’énergie dans des actions visant à aider les rwandais à résister à l’oppression par le régime en place.

Pour les FDU-Inkingi

Boniface Twagirimana
Vice-Président Intérimaire

FDU-CEP-01-26-14-kubeshyuza Mberabahizi (FRA)

This is a paragraph of content.