Rwanda: Plusieurs travailleurs ougandais mis à la porte

Par Marc Matabaro

Plusieurs Ougandais travaillant dans des institutions rwandaises ont perdu leur emploi dans des circonstances peu claires, ont indiqué des responsables ougandais mercredi, signalant une possible détérioration des liens entre les deux pays.

Certains Ougandais affectés occupent des postes de haut niveau dans les organismes privés et gouvernementaux depuis de nombreuses années.

La première victime est Vivian Igunduura, directrice générale adjointe de Cogebanque – la troisième plus grande banque du Rwanda. On a appli qu’elle a reçu un avis l’informant de la décision de la banque de mettre fin à son contrat en octobre. Aucune raison n’a été donnée pour cette décision. Vivian est l’épouse de l’ancien directeur des affaires publiques de l’Autorité de l’aviation civile en Ouganda (CAA), Ignie Igunduura.

Beatrice Kibwika Kantono, qui a travaillé avec MTN Rwanda en tant que responsable de l’audit des technologies de l’information et des risques, a été priée de démissionner. Elle a été informée à la mi-septembre que ses services n’étaient plus nécessaires.

Ojongoro qui était employé comme directeur financier de la Banque nationale du Rwanda a vu son contrat résilié en octobre.

On a appli que deux Ougandais occupant des postes supérieurs à RwandAir ont été informés que leurs contrats ne seraient pas renouvelés. Les fonctionnaires affectés sont employés dans les départements d’ingénierie et de finances de la compagnie aérienne nationale. Un officiel au courant du nouveau développement a dit que «tout est fait verbalement», ajoutant que: «Aucune raison n’est donnée pour ne pas renouveler les contrats de travail».

La responsable de la diplomatie publique au ministère des Affaires étrangères à Kampala, Margaret Kafeero, a déclaré qu’elle n’avait pas encore reçu de rapport à ce sujet. Mais des sources haut placées ont déclaré que la question était traitée à un «niveau diplomatique supérieur» dans le but d’éviter l’aggravation des relations.

Des journaux ougandais ont parlé d’une nouvelle guerre froide entre l’Ouganda et le Rwanda sur plusieurs questions liées à la défense et la sécurité, l’espionnage et les projets d’infrastructure, entre autres. Mais Kafeero, la responsable de la diplomatie publique au ministère des Affaires étrangères ougandais a qualifié les liens des deux pays frères de « forts » et de « cordiaux ».

Les services de renseignement militaires ougandais ont récemment arrêté des hauts responsables de la police pour le rapatriement illégal de réfugiés rwandais et sud-soudanais. Le Lt Joel Mutabazi qui a été extradé en 2013 était un ancien garde du corps du président Kagame. Il a été condamné à la réclusion à perpétuité après un procès devant le tribunal militaire de Kigali.

Le ministre ougandais des Affaires étrangères, Henry Oryem Okello, cité par RFI, a déclaré que l’Ouganda nettoyait. « Ce qui se passe ici, c’est que de notre côté nous nettoyons notre maison, ce qui correspond aux attentes du gouvernement rwandais », a déclaré M. Oryem. « Nous ne faisons rien qui puisse contrarier nos relations. Nous nettoyons notre maison pour nous assurer que nos relations avec le Rwanda soient honnêtes et transparentes, comme auparavant. »

This is a paragraph of content.

LEAVE A REPLY