RWANDA : UN NIEME MENSONGE DU Dr RICHARD SEZIBERA ET LA MANIPULATION DU REGIME FPR.

Selon un article paru dans le journal pro-gouvernemental Igihe.com du 10 avril 2019, le Ministre rwandais des Affaires étrangères, le Dr Richard SEZIBERA, a déclaré qu’une version en langue Kinyarwanda du livre ‘Mein Kampf’ d’Adolf Hitler, aurait été découvert dans l’ancienne résidence du feu Président Juvénal Habyarimana. Or, avant de l’ériger en musée, cette maison d’habitation, d’où l’on nous signale la découverte de ce livre ‘Mein Kampf’ 25 ans après et dans lequel le mot « juif » aurait été remplacé par le mot « Tutsi » par les « traducteurs », a servi longtemps de résidence au premier président rwandais issu du FPR, Monsieur Bizimungu Pasteur. L’on s’imagine le degré de sécurité et l’ampleur des fouilles que les autorités ont dû y effectuer avant d’en faire aussi le siège de plusieurs conseils du gouvernement après la prise du pouvoir par le FPR.

Plus étonnant encore, Mr Richard Sezibera, Ministre des affaires étrangères, déclare qu’il ne sait pas où se trouve ce livre d’importance capitale du FPR. Quand on se rappelle toutes les difficultés que le Tribunal Pénal International pour le Rwanda a eues pour trouver des éléments matériels de la préparation du génocide des Tutsi, on comprend vite que le FPR n’aurait pas laissé dormir cette chance de définitivement barricader cette porte restée béante après la clôture des travaux de ce tribunal. Tous ces éléments laissent conclure que le FPR est en flagrant délit d’intoxication de l’opinion nationale et internationale, à l’aide d’un livre dont il ne peut justifier ni l’existence ni la provenance. Ceci laisse plutôt penser que le FPR est en train de préparer une fabrication des preuves d’une publication qui n’a jamais existée.

Suite aux multiples documentations qui voient le jour et prouvent l’implication du FPR dans le génocide rwandais, beaucoup de rescapés du génocide des tutsis et l’opinion internationale commencent à mettre en cause la version officielle du régime FPR selon laquelle il a arrêté le génocide et qu’il est là pour empêcher un autre génocide. D’où, sans doute, ce malaise et cet état de panique chez les ténors du FPR qui veulent trouver coûte que coûte un ou des éléments matériels pour calmer cette grogne grandissante. C’est dans ce même cadre qu’a été aussi soudainement exposée le 12 avril 2019 une sculpture très fraiche, prétendument découverte en 1994, qui aurait servi au couple du feu président Habyarimana comme matériel didactique pour  expliquer à leurs visiteurs la servitude qu’exerçaient les Tutsi sur les Hutu.

Il devient donc de plus en plus clair que le FPR a épuisé toutes ses meilleures cartes pour justifier sa prise et maintien d’un pouvoir absolu. Ses meilleures têtes telle que Dr Richard Sezibera, chef de la diplomatie rwandaise n’ont plus de pudeur de sortir un mensonge aussi grotesque qui ne trompe personne. La vérité finira par s’imposer.

Il est plus que temps d’accepter la main tendue par l’opposition politique rwandaise afin d’ouvrir des discussions qui, seules permettront de tracer de nouvelles voies d’un vivre ensemble convenable à toutes les composantes de la société rwandaise. Plus spécifiquement, nous lançons un appel aux jeunes cadres du FPR, eux qui sont certainement plus ouverts sur le monde, pour prendre leurs responsabilités face à l’Histoire et de se joindre à cette nouvelle dynamique du dialogue inter-rwandais hautement inclusif que réclame l’opposition démocratique rwandaise.

Fait à Rouen le 17 Avril 2019

Théophile Mpozembizi
Commissaire des FDU-Inkingi chargé de l’Information et de la 
Communication infocominfo@fdu-rwanda.cominfo@fdu-rwanda.com

Loading...

LEAVE A REPLY