Soutien au M23 en RDC: le Rwanda plaide non coupable à l’ONU

Le Rwanda était entendu ce mardi 28 août 2012 par le Comité des sanctions du Conseil de sécurité. Le Rwanda a réfuté les accusations des experts de l’ONU selon lesquels Kigali soutient les rebelles congolais du M23, alors que la RDC demande des sanctions contre les responsables rwandais.

Le Comité des sanctions du Conseil de sécurité a voulu entendre les trois parties concernées par le rapport de l’ONU à l’origine de la polémique: le Rwanda, la RDC et les experts de l’ONU qui ont rédigé ce rapport.

Un conseiller du président Paul Kagamé a présenté la réponse du Rwanda. Il a notamment affirmé que le camp militaire pointé par les experts, et censé abriter des rebelles du M23 près de l’aéroport de Kigali, n’est pas adapté à des entraînements et que les munitions trouvées dans l’arsenal du M23 ne sont pas du même type que celles utilisées par l’armée rwandaise. Des arguments «fragiles» ont répliqué les experts de l’ONU. Dans la salle, plusieurs diplomates ont jugé la défense du Rwanda peu convaincante.

Le ministre congolais Raymond Tshibanda a demandé que le Conseil de sécurité sanctionne les responsables rwandais. Selon un diplomate, le Comité pourrait choisir de sanctionner le M23 plutôt que de s’en prendre directement à Kigali. La ministre rwandaise Louise Mushikiwabo et son homologue congolais seront entendus séparément ce mercredi par le Conseil de sécurité.

Karim Lebhour

RFI

LEAVE A REPLY