Sud-Kivu : des rebelles burundais incendient 300 maisons dans 10 villages à Uvira, 7 morts

Des rebelles burundais des Forces nationales de libération (FNL) ont incendié le week-end dernier trois cents habitations construites en pailles dans dix villages des hauts plateaux d’Uvira au Sud-Kivu. Selon le chef de groupement de Bijombo, Dete Amisi, qui livre l’information, sept civils ont été tués dont cinq femmes au cours de cette incursion.

La même source indique que ces rebelles burundais ont fait incursion en pleine journée dans le village de Masango. Ils protestaient contre la capture la semaine dernière de leurs éléments par un groupe d’autodéfense populaire locale.

Ces assaillants sont venus de Mushule et de la forêt d’Itombwe. Ils ont mis le feu sur les maisons, sur les objets ménagers et les ustensiles de cuisine, affirment des sources des chefs locaux. Ils ont ensuite emporté quatre vaches avant de se retirer à Ruhuha, un autre village situé sur la chaine de Mitumba.

Selon la même source, près de trois mille personnes auraient fui vers d’autres villages plus sécurisés notamment Mukara, Katanga et Bikinga.

Dete Amisi sollicite le déploiement des militaires dans la région pour rassurer le retour des déplacés dans leurs villages respectifs.

Le commandant FARDC du 1111e régiment dit avoir déployé ses troupes à Rubarati, un autre village de moyens plateaux où s’est repliés le groupe d’autodéfense populaire.

Radio Okapi

LEAVE A REPLY