Trois morts dans des émeutes à Mombasa

De violents affrontements entre forces de l’ordre et foules de jeunes agressifs à Mombasa, deuxième ville du Kenya, ont fait au moins trois morts et une vingtaine de blessés, rapportent mardi des médias.

Une grenade a été jetée à l’intérieur d’un fourgon de police, ce qui a coûté la vie à deux policiers et un civil, a déclaré un haut responsable de la police, Benedict Kigen, cité par l’agence Reuters. Au moins 16 autres policiers ont été blessés.

Les émeutes ont éclaté lundi et ont été provoquées par le meurtre du prêcheur musulman radical Aboud Rogo Mohammed, tué lundi par des inconnus qui ont mitraillé son véhicule. Beaucoup d’habitants musulmans de Mombasa, où l’islam est largement majoritaire, accusent la police, qui a nié toute implication.

En signe de protestation, les représentants de la communauté musulmane sont descendus dans la rue. Peu après, la manifestation a dégénéré en désordres, et la foule s’est mise à saccager les magasins et à brûler des églises. Cinq églises ont été brûlées ou pillées. A l’heure actuelle, la police et les leaders religieux essaient de maîtriser la situation, ayant échappé au contrôle.

Les Etats-Unis et les autorités kenyanes accusaient l’imam de soutenir Al-Shebab. Le groupe rebelle islamiste somalien affilié à Al Qaïda a appelé mardi les musulmans kényans à protéger leur religion à tout prix et à boycotter l’élection présidentielle de 2013.

Plusieurs attentats ont été récemment perpétrés au Kenya, visant notamment des chrétiens. Les autorités locales imputent la responsabilité des attentats aux islamistes d’Al-Shebab. Le Kenya est un pays majoritairement chrétien, avec une importante communauté musulmane le long de sa côte.

Loading...

LEAVE A REPLY