ADOLPHE MUZITO A ÉTÉ MAL COMPRIS !

Je voulais réagir depuis longtemps pour joindre ma voix à celle des autres afin de condamner, à ma manière,les propos d’ Adolph Muzito. Cependant je viens de suivre l’intégralité de son interview et j’ai vite compris qu’il a été mal compris. On le juge sur base d’une seule phrase sans tenir compte de son discours qui est porteur d’un message clair et rationnel au delà de quelques mots qu’il n’aurait pas due prononcer notamment au sujet de l’annexion du Rwanda. C’est contraire aux normes internationales mais aussi le Congo n’a pas à avoir une vision expansionniste. 

Le reste du discours a ce sujet a été sans reproche puisque qu’il a parlé de la nécessité d’amener le Rwanda à se «discipliner»,en premier de lui-même,de résoudre le problème de l’insécurité de l’Est par la mise à niveau de notre outil de défense avec des moyens et des finances conséquents,de la fraternité entre le peuple rwandais et congolais disant clairement que les rwandais sont nos frères,de la possibilité que le Rwanda gagne beaucoup plus dans la coopération économique avec le Congo que dans la logique guerrière,de l’intégration régionale pour nous mettre ensemble avec le Rwanda dans le cadre de la CPGL…

Muzito s’est très bien expliqué à tel point que je me demande le pourquoi de ces condamnations multiples. On dirait que l’idée de faire la guerre au Rwanda est terrifiante étant conscients de notre incapacité ou que l’ombre de Paul Kagame fait à nos hommes politiques à tel point que tout le monde s’est précipité à se désolidariser de Muzito par crainte ! Si c’est le fait d’avoir proposé une posture,et «non l’objectif», d’imposer la guerre au Rwanda pour pouvoir sécuriser l’Est et mettre fin à l’ingerance de ce pays dans nos affaires qui dérange à ce niveau pourquoi la porture rwandaise de nous imposer systématiquement la guerre n’est pas considéré comme une attitude à condamner ? Oh , l’homme politique congolais !

Combien des fois le Congo a-t-il été agressé par le Rwanda et quelles sont les conséquences de ces multiples guerres ? Deux décennies des guerres et déstabilisation aux conséquences dévastatrices ! Trouvez-vous ça normal ? Allons-nous continuer éternellement à subir les coups du Rwanda sans réagir ? N’avons-nous pas le devoir d’obtenir justice pour nos millions des victimes et restaurer notre dignité suite aux humiliations que nous inflige systématiquement le régime de Kigali ? 

Je suis de ceux qui pensent qu’avec le régime actuel de Kigali le Congo n’aura jamais la paix, moins encore le Kivu, mais aussi Paul Kagame est l’élément déstabilisateur de la région des Grands Lacs. C’est une menace contre la paix qu’il faudra un jour anéantir. Pour celà le Congo doit organiser son armée mais aussi les peuples de la région,y compris le peuple rwandais, doivent se liguer pour faire face à la menace commune. Ainsi donc outre la possible annexion du Rwanda qu’il a parlé Adolphe Muzito a eu le courage de proposer la meilleure solution pour la paix durable au Congo et la stabilité de la région. Je ne suis pas son fanatique et je ne l’aime même pas mais là il a raison. Et je sais que nombreux pensent comme lui mais n’ont pas le courage de le dire. 

Marcelin CIKWANINE

24 décembre 2019

Patriote-resistant
[email protected]

1 COMMENT

  1. Adolphe Muzito n’a pas mal compris.
    1- Avant lui, de son vivant, Kabila père avait dit autrement la même chose. Sauf qu’à la différence de celui-ci, ce que l’on appelle dirigeants congolais de l’époque n’ont condamné les déclarations de Kabila. Ils l’ont approuvé. Il a été liquidé par Kagame sans avoir concrétisé sa parole
    Quant à Muzito, il a été premier ministre de Kabila. Alors qu’il avait des pouvoirs et des moyens, personne n’a entendu dire ce qu’il vient de dire. Par contre, alors que Kagamé massacrait massivement des milliers voire des millions de Congolais, femmes, enfants y compris les religieux de tous âges du Kivu, le même Muzito est venu ici au Rwanda se prosterner devant Kagame. Il s’ensuit que ses déclarations ne sont que du verbiage dont même un idiot mongolien ne peut prendre au sérieux. Au vu des déclarations négatives pathétiques et pitoyables des dirigeants congolais que ce soit ceux qui sont au pouvoir ou dans l’opposition comme Fayulu, Katumbi et Bemba en l’occurrence sur les dires comiques de Muzito, le problème de la RDC sont des Congolais eux-mêmes à savoir ses dirigeants. Dès lorsque pour ces derniers, les mots honneur, dignité et abnégation sont des mots dépourvus de sens, il faudra un père Noël pour que la RDC soit une Nation respectable. Un pays ou un homme sans honneur et sans dignité, même un chien ne peut le respecter. Pour exiger le respect, il faut prouver que l’on le mérite. Or, à ce jour, aucun président congolais post Mobutu ne l’a prouvé. La parfaite illustration est le cas Tshisekedi qui lors de sa visite touristique ici au Rwanda est allé se prosterner devant les cranes des Rwandais dits exclusivement cranes de plus d’un million de Tutsi sur une population de moins de 700000 âmes en 1994 d’une part et rencontrer les bouchers des millions de Congolais qui sont vautrés au chaud ici au Rwanda à savoir Nkundabatware
    d’autre part. Une autre illustration de ce que sont les dirigeants congolais, alors que dans le Nord Kivu, les ADF ougandais massacraient impitoyablement des femmes, enfants et hommes paysans congolais, sur ordre de Tshisekedi, au lieu d’aller affronter courageusement ces ADF et partant prouve aux Congolais et au monde qu’ils sont effectivement les soldats d’une nation qui mérite le respect et ont le sens d’engagement dans le sang, les soldatesques congolais se sont honteusement livrés aux massacres des misérables rwandais qui sont au sud Kivu depuis 1994, à la destruction de leurs cabanes et aux viols des femmes et jeunes filles de moins de dix ans. Les plus chanceux sont actuellement regroupés dans les camps de concentrations où ils sont réduits à l’échelle infra-humaine par ces soldats congolais sur ordre de Tshisekedi, lui-même agissante sur demande de Kagame. Celui-ci entend terminer le boulot qu’il n’a terminé depuis octobre 1990. Le monde entier a vu ces misérables rwandais exhibés comme des produits devant les caméra des télévisions du monde entier comme rebelles contre le régime Kagame. Le monde entier a vu que plus de 75% des soi-disant rebelle sont des enfants de moins de 13 ans qui sont nés en RDC et dont les parents sont nés également dans ce pays et/où ils y sont arrivés alors âgés de moins de 10 ans. Ce sont ces gens qui vont relever le défi que Kagame a lancé au Peuple Congolais? Au premier coup de canon du M23, n’ont-ils pas déguerpi comme des rats et abandonné leurs outils de guerre. Kagame, créateur du M23, n’a pas acheté des armes. Il a ramassé celles abandonnées par les soldats de Kabila, lui-même issu de l’armée de Kagame et alors protégé par les soldats de l’armée de celui-ci notoirement connus. C’est Kagame qui a choisi les soldats qui protègent Tshisekedi. Par conséquent, Kagame le tient dans ses mains. Il ne peut s’en sortir sans son autorisation. Dès lors, c’est un rêve de penser que c’est Tshisekedi qui a va oser. Sachant qu’il est président pour les cérémonies officielles et les voyages touristiques dans le monde pour prétendument trouver les investisseurs économiques et financiers.
    Avant de s’aventurer dans une entreprise chimérique contre le Rwanda, Muzito aurait eu l’outrecuidance de proposer la création d’un tribunal spécial pour rechercher et juger les auteurs des crimes contre des millions de Congolais du Kivu ou tout simplement appuyer effectivement et publiquement l’initiative du Docteur Mukwege. Sur ce sujet, force est de constater que comme les autres oligarques congolais, il reste muet. Que le Plus Haut ait Pitié du Peuple Congolais.

Répondre à CESAR Cancel reply