Le génocide contre les Hutus, Le New RNC assume…

Alors que le génocide commis contre les tutsis est de moins en moins contesté au sein de toute la classe politique rwandaise, le débat sur le génocide commis contre les hutus est de nouveau relancé, cette fois-ci par certains tutsis, anciens membres du FPR.

Dans un communiqué rendu public le 14 septembre 2016, la direction du New RNC crée un effet de surprise, en annonçant que les crimes commis par le FPR contre les hutus sont des actes de génocide.

S’appuyant sur certains rapports existants (mapping report de l’ONU, rapport de Robert Gerson, etc.) ainsi que d’autres éléments accablants sur les massacres  commis au Rwanda et au Congo, la direction de ce nouveau parti politique  s’engage, dit-elle, à être témoin de l’histoire. Le terme de « génocide » des hutus sera désormais utilisé par ce parti, affirme le communiqué.  C’est une décision politique interne qui a pour but de mettre la pression sur les instances internationales habilitées, pour se prononcer ouvertement à  ce sujet.

Interrogé par la BBC, le Dr Théogène Rudasingwa, coordinateur du  New RNC et  ancien secrétaire général du FPR, se dit prêt à témoigner, devant la justice internationale, de tout ce qu’il a vu  et a fait quand il était parmi les hauts cadres du FPR.

Ce communiqué dresse également une liste nominative de 11 personnalités militaires hiérarchiques, présentées comme les cerveaux de ce génocide perpétré contres les hutus

Depuis la scission du parti RNC (du Général Kayumba Nyamwasa en l’occurrence), les déclarations non les moindres ne cessent de surprendre les internautes qui  s’intéressent à l’actualité rwandaise, médias et réseaux sociaux interposés.  Est-ce une bonne nouvelle pour la vérité et la réconciliation des Rwandais ? Ou alors s’agit-il d’une bataille politique pure et simple au sein d’un parti qui a l’air d’avoir beaucoup d’adhérents au Rwanda et à l’étranger ?Tantum dicam futura (seul l’avenir nous le dira)!

En revanche, des interrogations sur les massacres commis contre les hutus et leur qualification en termes juridiques demeurent visiblement  toujours dans les têtes des gens, les Rwandais en l’occurrence. Pour la nième fois, une page de ce feuilleton s’ouvre. Le New RNC semble promettre, dans son communiqué, d’aller le plus loin possible…

Faustin Kabanza

Loading...