Le Rwanda assure qu’il ne s’est pas engagé à recevoir des demandeurs d’asile du Danemark

Démenti formel de la part de Kigali face à la polémique qui enfle dans le pays scandinave. Les députés danois sont en effet en train de débattre d’une loi qui permettrait de sous-traiter l’accueil des demandeurs d’asile et la prise en charges des réfugiés à des pays tiers juste après la visite, fin avril, du ministre danois de l’Immigration à Kigali.

Un protocole d’entente sur les questions d’asile et de migration a bien été signé, le 27 avril à Kigali, par les autorités rwandaises et danoises, mais il n’entérine pas l’envoi de demandeurs d’asile du Danemark vers le Rwanda, souligne un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Ou en tout cas pas encore, puisqu’il semble que ce soit tout de même un projet, ou en tout cas une volonté du Danemark. On peut en effet lire dans le préambule du texte, qui n’est pas juridiquement contraignant, que le gouvernement danois estime que les demandes d’asile devraient être faites en dehors de l’Union européenne.

Le Rwanda apparaît comme un candidat idéal, puisque le pays accueille déjà depuis plus d’un an des centaines de réfugiés évacués de Libye, dans l’attente d’une solution d’asile en Europe ou ailleurs.

Un programme d’urgence de l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) visant à sortir les personnes les plus vulnérables des centres de détention libyens, mais qui, selon certains observateurs critiques, a ouvert la voie à une externalisation des demandes d’asile pour les pays européens.

Pour le HCR au Rwanda, le projet du Danemark serait en tout cas « contreproductif », puisqu’il enverrait des réfugiés supplémentaires dans un pays qui en accueille déjà plus de 130 000.

RFI

2 COMMENTS

  1. […] Dans ce business d’accueillir au Rwanda des réfugiés rejetés par des pays riches contre paiement, le marché le plus récent est celui que vient de conclure Kagame avec le Danemark.  Un ministre du Danemark de retour d’un voyage au Rwanda a affirmé avoir signé des accords avec ce pays pour que le Danemark lui envoie tout demandeur d’asile qui arriverait dans ce pays.  Devant le tollé et l’indignation même de l’Union Européenne dont le Danemark est membre, le Rwanda a, comme à son habitude, tenté d’éteindre l’incendie en affirmant qu’il ne s’était pas engagé à accueillir les demandeurs d’asile du Danemark. […]

  2. […] Dans ce business d’accueillir au Rwanda des réfugiés rejetés par des pays riches contre paiement, le marché le plus récent est celui que vient de conclure Kagame avec le Danemark.  Un ministre du Danemark de retour d’un voyage au Rwanda a affirmé avoir signé des accords avec ce pays pour que le Danemark lui envoie tout demandeur d’asile qui arriverait dans ce pays.  Devant le tollé et l’indignation même de l’Union Européenne dont le Danemark est membre, le Rwanda a, comme à son habitude, tenté d’éteindre l’incendie en affirmant qu’il ne s’était pas engagé à accueillir les demandeurs d’asile du Danemark. […]

LEAVE A REPLY