RWANDA:Kagame reconnaît finalement les massacres perpétrés contre les hutu par son armée.

Bernard NTAGANDA et Victoire INGABIRE opposants au régime vivant au Rwanda

Par RUGEMINTWAZA Erasme

Après la reconnaissance des massacres des Hutu par Kagamé, les deux partis d’opposition demandent au régime de Kigali de décréter une journée pour la mémoire des Hutu massacrés.

C’est une révélation grave que Kagamé a fait quand il répéta à Evgeny Lebedev « Oui, il y a eu beaucoup de Hutu qui sont tués, mais ils ne sont pas tués parce qu’ils sont Hutu.» Cette déclaration de Kagamé sur les massacres des Hutu, longtemps esquivé par le régime de Kigali, se trouve dans l’article écrit dans le journal Independent par Evgeny Lebedev, patron du Club Giant, après son entrevue avec Kagamé, la semaine dernière, quand ce dernier était reçu comme nouveau membre de ce club de protection de la biodiversité.

Les partis d’opposition, opérant à l’intérieur du Rwanda, le PS-Imberakuri de Bernard Ntaganda et DALFA-Umurinzi de Victoire Ingabire ont saisi l’occasion et ont publié un communiqué conjoint soulignant que Kagamé «  a effectué un grand pas dans l’histoire de la politique… », « En parlant publiquement d’un sujet devenu tabou au Rwanda ». Cette révélation de Kagamé, vient après une autre similaire faite par  son bras droit, le Général richissime James KABAREBE, lors d’une conférence avec les jeunes Tutsis de l’AERG (Association des Etudiants Rescapés du Génocide), pour les dressait contre leurs compères Hutus qui sont en exil, et qui selon Kigali constituent  un danger pour le régime. 

L’on sait que le Gouvernement Rwandais ainsi que l’ONU ressassent  toujours qu’il y a eu seulement le génocide contre les Tutsi, préparé par le gouvernement d’alors ; que les Tutsi étaient tués parce qu’ils sont Tutsi. Pourtant. il y a beaucoup de rapports qui démontrent qu’il y a eu beaucoup de massacres des Hutu à l’intérieur du Rwanda et dans les camps des réfugiés au Zaïre (actuelle (RD Congo). 

Toujours dans leur communiqué conjoint, les deux partis PS-Imberakuri et DALFA- Umurinzi qui ne sont  pas encore enregistrés au Rwanda, ont demandé au  Président Kagamé « D’effectuer un autre pas et d’accepter qu’il y ait des activités dédiées à la mémoire » de ces Hutu. Le communiqué demande l’instauration « d’une journée de commémorer, annuellement, les Hutu massacrés, d’inhumer leurs corps, qui sont toujours éparpillés  ici et là sur les collines » et de «  créer un fonds pour aider les familles de ces Hutu massacrés »

Les massacres des Hutu constituent en fait, un sujet tabou au Rwanda, parce qu’il peut provoquer le courroux du pouvoir, comme cela est écrit dans le livre posthume du prodige chanteur, martyr et héros de la paix, Kizito Mihigo.

Dalfa-Umurinzi et PS-Imberakuri ont souligné dans leur communiqué, qu’il faut « une mobilisation de ceux qui ont participé dans les massacres de Hutu, pour qu’ils demandent pardon et aussi amorcer la procédure de déculpabilisation et de dédommagement des gens condamnées du fait seulement de dire que les Hutu ont été massacrés.»

1 COMMENT

  1. les aveux de Kagame sont limpides.
    Kagame doit en tirer les conséquences.
    Mais au regard de la situation d’ensemble au Rwanda, c’est au Peuple Rwandais de lui demander de tirer les conséquences de ses propres affirmations qui, en réalité, ne sont qu’une confirmation de ses actes propres déclarations tenues il y six ans devant des millions de Rwandais: “Ils (les Hutu) sont toujours plus nombreux dans ce pays. Je regrette de n’avoir pas terminé le travail”.
    Les conséquences sont nombreuses et d’une importance capitale pour le Rwanda et les Rwandais.
    Kagame a saupoudré ses aveux par des propos purement politiques”: les Hutu n’ont pas été tués pour ce qu’ils sont”. La phrase est incomplète parce que s’il avait affirmé que ils ont été tués par des balles perdues ou par tout autre moyen, cela aurait signifier que les soldats de l’APR sous son commandement ont également massacré les Tutsi. Ce qui exclut conséquemment le génocide dit Tutsi par les Hutu. Il a donc évité de se contredire.
    Mais ses aveux sont un pas important car Kagame déconstruit anéantit littéralement la théorie d’existence du génocide exclusif des Tutsi voire même du génocide tout cours.
    Des commentaires détaillés des Rwandais des aveux de Kagame me semblent utiles pour éclairer les Rwandais.

LEAVE A REPLY