La communauté internationale face à la situation des Droits de l’Homme au Rwanda: Me Innocent Twagiramungu

This is a paragraph of content.

1 COMMENT

  1. Le mot communauté internationale est un mot dépourvu de sens. Elle est une fiction. Il faudrait dire: les maîtres du monde face à la situation des droits de l’homme au Rwanda.

    La question posée est de savoir si, pour les maîtres du monde, la vie d’un Rwandais ou des Rwandais a un sens.

    Des Rwandais dont le nombre est inconnu croupissent dans les prisons, du moins les plus chanceux, les autres ont disparus, les moins chanceux sont dans les tombes.

    Le Rwanda est le premier pays au monde qui a le plus grand nombre de prisonniers politiques et de droit commun par rapport à sa superficie et à sa population. Les maîtres du monde le savent.

    La cruauté de Kagamé qui n’épargne même pas les enfants comme en témoignent les enfants dits enfants de rue appelés déchets par Kagamé qui ont été brûlés publiquement vifs. Le monde entier a vu les images édifiantes. Il en est de même des cadavres du lac Rweru.
    Des millions de morts Congolais du Kivu en sus des millions de morts Hutu, Tutsi et Twa à l’actif de Kagame sont à l’actif de Kagame. Les maîtres du monde c’est-à-dire les protecteurs de Kagame le savent car les faits sont de notoriété publique.

    Le constat macabre: les portes des maîtres du monde sont ouvertes à Kagame. Celui-ci reçoit même des titres décernés par les universités de ces pays.

    Plusieurs plaintes pour génocide, crime de guerre et crime contre l’humanité ont été déposées par les membres des familles de victimes résidant dans les pays dits démocratiques et ce, depuis plusieurs années. Elles sont sans à ce jour sans effet.

    Des oligarques du régime directement impliqués dans les crimes ci-dessus indiqués se baladent dans ces pays sans être inquiétés outre mesure y compris ceux qui sont visés par des mandats d’arrêt internationaux qui ont été émis par la France.

    Le monde entier a vu le Président Français Macron serré la main à Kagame, pourtant assassin notoire de 6 citoyens français.

    Le même Macron crie sur les toits que le Président syrien Bachar El Assad est un montre et qu’il doit être traduit devant la cour pénale internationale alors que le président syrien n’a tué aucun citoyen français. Et en matière de cruauté, à côté de Kagame, le président syrien est un nain.

    Kagame est le plus grand criminel que l’Afrique moderne n’a jamais connu dans son histoire.

    Il a même partisans au sein des parlements français, belge, américain, britannique, canadien, allemand etc.

    Les maîtres du monde excipent les droits de l’homme lorsqu’ils entendent virer un président africain. Face aux violations massives des droits de l’homme par des tirants africains, protecteurs de leurs intérêts, ils observent le silence de tombeau.

    Illustration: lors de la commémoration du génocide dit des Tutsi partout où il y a une communauté des Batutsi notamment en France, il avait des représentants de la France dont la Maire de Paris et la députée Siri Sylli, la voix de Kagame à l’assemblée nationale de la République Française et auprès du président Macron. Les représentants français comme la kyrielle des personnes présentes ont observé quelques minutes de silence à ma mémoire des victimes Tutsi. Aucun mot sur les victimes françaises.
    Conclusion: le droit de l’homme est un mot géométriquement variable. Pour les maîtres du monde, les Rwandais n’appartiennent pas à l’humanité. Il s’ensuit qu’ils ne méritent pas compassion et encore moins justice.

LEAVE A REPLY