MISE AU POINT:Les FDU-Inkingi ne trahiront jamais la cause des réfugiés

Dans une opinion parue dans le media en ligne The Rwandan du 14 juin 2019, un auteur utilisant un pseudonyme interpelle les FDU-Inkingi d’avoir oublié leur genèse, en faisant une longue référence au RDR (Rassemblement Démocratique Républicain). Force est de constater qu’il y a un amalgame entre le RDR et les FDU-Inkingi, qu’il faut rectifier. La présente note aidera l’auteur et autres personnes de bonne foi à éviter toute ambiguïté en ce qui concerne les missions et la vision des deux formations politiques à savoir le RDR et les FDU-Inkingi. 

Lever l’équivoque entre le RDR et les FDU-Inkingi

Les FDU –Inkingi ne font pas le plaidoyer du RDR. De prime abord, il sied de faire noter qu’il y a eu deux organisations qui portaient le même nom, à savoir le RDR (Rassemblement pour le Retour de la Démocratie et des Refugiés au Rwanda) créé en 1995 comme groupe de pression pour le retour des réfugiés dans la dignité, et le parti politique RDR (Rassemblement Républicain pour le Retour de la Démocratie au Rwanda) né en 1998 avec l’objectif de tout parti politique qui est prendre le pouvoir pour réaliser son projet de société pour tous les rwandais, tant de l’intérieur que de l’extérieur. 

Qu’il soit clair que le fait d’avoir été membre du RDR n’est ni un péché ni un crime. Le RDR a représenté les réfugiés qui ont quitté le Rwanda en fuyant à cause des violations des droits de l’homme et les crimes contre l’humanité, commis par le FPR depuis le 1 Octobre 1990. Le RDR a défendu leurs revendications pour le retour dans la paix et dans la dignité, qui restent d’actualité. Si besoin en est, une mise au point plus détaillée pour le RDR sera faite ultérieurement. 

Le parti politique RDR a cessé d’exister depuis 2006 suite à la naissance des FDU-Inkingi qui est le résultat de sa fusion entre le RDR, les FRD, l’ADR-Isangano et des indépendants, qui adhérèrent en leurs propres noms à cette nouvelle formation politique. Depuis 2010 le Parti politique FDU-Inkingi est au Rwanda ; Il a donc des membresau Rwanda et des rwandais en exil. 

Les FDU-Inkingi luttent pour prendre le pouvoir et mettre en place un système de gouvernance qui permette un environnement favorable au retour dans la dignité des réfugiés qui veulent rentrer au Rwanda. Cette gouvernance doit aussi assurer une protection consulaire à ceux qui auront opté pour rester à l’extérieur. 

Les Forces démocratiques Unifiées FDU-Inkingi ne cessent de se préoccuper du sort des réfugiés rwandais

  • Les FDU-Inkingi n’ont pas adopté le manifeste du parti RDR comme l’affirme l’auteur. Elles ont défini leur plateforme politique et leur programme politique. Le problème des réfugiés est partie intégrante de son programme politique, et du programme politique de la plateforme P5 à laquelle les FDU-Inkingi ont adhéré en 2015.
  • Depuis sa création le parti FDU-Inkingi dispose d’une antenne à Dakar, à laquelle s’est ajoutée une autre en Afrique du Sud. Et s’il n’est pas physiquement présent dans tous les camps de réfugiés, c’est surtout pour des raisons de sécurité, y compris des réfugiés. 
  • Lors des tractations pour faire adopter la fameuse clause de cessation, dès 2012, la commission des FDU-Inkingi en charge des réfugiés s’est investie sans réserve pour l’organisation à Bruxelles du 19 au 21 avril 2013, d’une conférence sur ce sujet. La réunion a accouché d’un « Comité de Suivi sur la problématique des Réfugiés Rwandais », qui est toujours actif. Ce comité a participé, avec une importante délégation des FDU-Inkingi, à la réunion de Genève de juillet 2017
  • Les FDU-Inkingi sont toujours intervenues par des communiqués et lettres pour alerter l’opinion internationale sur les exactions commises par les Forces Armées congolaises et Rwandaises contre les refugies rwandais vivant en RDC. 
  • Les FDU-Inkingi ont suivi de près la situation des ex-FDLR cantonnés à Kisangani jusqu’à leur rapatriement forcé au Rwanda.
  • Les FDU-Inkingi se sont saisi enfin des autres dossiers ponctuels des réfugiés rwandais menacés dans d’autres pays, notamment le Malawi, la Zambie, l’Ouganda, le Cameroun et le Congo Brazzaville pour soutenir et défendre la cause des réfugiés rwandais.
  • Bien que le problème des réfugiés reste un des problèmes majeurs, les FDU-Inkingi comme ses partenaires considèrent qu’il est une résultante d’une mauvaise gouvernance et de l’absence d’un état de droit. C’est pourquoi elles s’engagent à mettre tout en œuvre pour créer les conditions d’un rapatriement effectif de tous les réfugiés rwandais sans discrimination aucune, sur la base du retour volontaire et assurer leur réinsertion effective dans la vie économique, sociale, politique et culturelle du pays. 

Les FDU-INKINGI et la plateforme P5 se sont résolues à mettre en place des mécanismes constitutionnels et des arrangements institutionnels de gestion du pouvoir qui rassureraient et sécuriseraient tout un chacun pour mettre fin aux flux de réfugiés et aux différentes formes de rebellions qui en découlent. 

En conclusion, il est présomptueux de prétendre que les FDU-Inkingi ont renié leur ADN de porte-parole des réfugiés. Les méthodes et la mission ont changé mais pas l’engagement et la détermination. 

Les FDU-Inkingi ne trahiront jamais la cause des réfugiés, puisque la majorité des membres à l’extérieur sont des refugiés ou anciens refugiés. Elles poursuivront leur combat pour un Rwanda réconcilié, dans un état de droit pour mettre fin au problème de réfugiés. Pour réussir ce combat, chaque rwandais devrait se sentir concerné et qu’il doit y apporter sa contribution qui n’est pas forcément en matière de ressources financières.  

Fait à Rouen le 14 Août 2019.

Théophile Mpozembizi 

Commissaire des FDU-Inkingi chargé de l’Information et Communication 

[email protected] ; [email protected]

LEAVE A REPLY