Cyuma Hassan en prison depuis 11 mois pour avoir enfreint les directives de confinement pour COVID-19

Par Mukundente Ariane

Il y a presqu’un mois, un certain Gatete et Cie ont enfreint les directives de Covid, en plus de refuser d’ouvrir la porte à la Police, lorsqu’elle est venu les arrêter. Le lendemain, la police annonce partout dans les médias que c’est tellement grave que la sentence va être examplaire. Mais une semaine après, ils sont relâchés. Exemplaire, vous disiez? Par sur eux, mais ailleurs.

Pendant que ces privilégiés du pouvoir rentrent tranquillement chez eux, une autre personne et son chauffeur arrêtés pour le même délit croupissent en prison depuis 11 mois. Vous avez bien compris pour le même délit !

Cyuma Hassan, journaliste est arrêté 15 Avril 2020 , le Tweet de RIB le dit clairement, c’est pour avoir enfreint les directives de confinement pour COVID-19.

Mais voilà qu’hier le 2 Mars 2021, le procureur a requis 8 ans de prison pour avoir enfreint les directives sur COVID et un autre délit qui est venu de nul part, Faux et usage de faux pour avoir donné sa carte de presse à son chauuffeur.

Nous espèrons que le juge pourra ”dire le droit”. Aucun de ces délits ne devraient être ”la chose jugée”. La sentence pour avoir enfreint les directives du COVID-19, c’est, normalement, d’être exhibé devant les caméras sur la place publique, ensuite une amende de 50 000 FRWS.

Donc, pour ce délit, Cyuma et son chauffeur devraient être relâché et recevoir des compensation pour ces 11 mois emprisonné illégalement.

Quant au faux et usage de faux dont il est accusé, pour ce cas d’espèce, le détenteur d’un faux, s’il ne sait pas l’utiliser son efficacité devient nul. Un chauffeur même s’il se promène avec une carte de presse, il en devient pas pour autant le journaliste en exercice de ses fonctions, car bien qu’il a accès au terrain, la carte de presse de lui donne pas la capacité de l’exploiter.

Donc, ce délit est aussi disqualifié. Cyuma Hassan et son compagnon devraient être libérés.

Il nous reste qu’à dire ”Inch’Allah”.

LEAVE A REPLY