DRC: Après Luca Attanasio c’est le tour de William Assani

MAJOR MAGISTRAT MWILANYA ASANI WILLIAM

Par Arnold Gakuba

Il n’y a que dix jours seulement, depuis le 22 février 2021, que l’ambassadeur italien en RDC  Mr. Luca Attanasio est tombé dans une embuscade est mort avec son garde-corps et le chauffeur du PAM en province du Nord-Kivu. Dans la soirée du 2 mars 2021, a peu prêt une semaine plus tard, l’auditeur militaire du Parquet de Rutshuru, le major William Assani, a été lui aussi tué dans une embuscade à Katale. Les assassins ont été qualifiés de voleurs. 

Des pleures sont énormes tant au sein de l’armée (FARDC), proches et amis du décédé Major William Assani. On se poserait la question de savoir s’il n’y pas de connexion entre la mort du Major Willian Assani et l’Ambassadeur Luca Attanasio. Ces deux personnalités de hautes renommées sont mortes d’une mort plus ou moins semblable : l’embouche. 

Nous signalons que dès la mort de l’ambassadeur de l’Italie en RDC, Monsieur Luca Attanasio, des enquêtes indépendantes ont été souhaitées par plusieurs instances notamment les FDRL qui ont été accusé d’être l’auteur de ce drame, le PAM, la veuve de l’ambassadeur et le gouvernement italien. Au moment où le monde entier attend ce qui vient des enquêtes sur la mort de l’ambassadeur de l’Italie en RDC, voilà une autre perte grandiose du Major William Assani, auditeur militaire du Parquet de Rutshuru. On se demanderait si l’auditeur William Assani n’était pas lié –directement ou indirectement- aux enquêtes sur la mort de Luca Attanasio survenue la semaine dernière. 

In facto, l’administrateur du territoire de Rutshuru, Justin Mukanya, qui confirme également l’information, fait savoir que les enquêtes sont déjà ouvertes par les services de sécurité afin de démasquer l’identité et la cachette des auteurs de ce meurtre. Ces morts successives posent de grandes interrogatives? Ces actes ignobles se passent dans la région frontalière du Rwanda, contrôlée par les FARDC. Est-ce que le Rwanda ne serait pas impliqué dans ces meurtres pour déstabiliser la région afin de pour piller les ressources naturelles de l’Est du pays ou encore montrer à la communauté internationale que la région est déstabilisée par les rebelles qui veulent envahir le Rwanda comme cela a été toujours le prétexte avancé par le Gouvernement de Kigali pour défendre leur présence à l’Est de la RDC ayant d’autres buts politico-économiques poursuivis? Restons donc vigilants!

LEAVE A REPLY