Les soldats rwandais entrent illégalement en Ouganda, la sécurité est renforcée de l’autre coté

Par Ben Barugahare

Le comité de sécurité du district de Rukiga a décidé de renforcer les patrouilles frontalières de l’Armée Ougandaise (UPDF) et de la police ougandaise à la frontière rwando-ougandaise, en raison de ce que les autorités appellent des menaces accrues de l’autre côté de la frontière, donc le Rwanda.

Cette évolution fait suite à l’incident de la semaine dernière au cours duquel des soldats rwandais armés seraient entrés en Ouganda sous prétexte de poursuivre les trafiquants d’alcool.

Selon Chimpreports, Nuwagaba Tedson, le président du sous-comté de Kamwezi a déclaré que l’incident s’était produit dans les cellules de Kazaaza et d’Omukayaga, toutes situées dans le sous-comté de Kamwezi, à la frontière du Rwanda.

Les soldats rwandais, – un capitaine et ses deux garde-corps, dit-il, sont entrés en Ouganda le mardi 25 mai 2021 à la poursuite des contrebandiers de Waragi bien que la situation ait été gérée sans heurts.

Nuwagaba affirme que les autorités ougandaises sont toujours restées calmes et coopératives pendant les deux années d’impasse entre les deux pays voisins. « Même après cet incident (de passage), le 31 mai 2021, nous avons attrapé des voleurs qui avaient volé neuf chèvres et une vache au Rwanda ; et nous avons rendu les animaux à leurs propriétaires », a-t-il déclaré.

Cependant, le comité de district a noté qu’il est important de renforcer les patrouilles à la frontière pour atténuer les éventuels affrontements entre les forces armées des deux côtés.

Au cours des derniers mois, depuis le début de l’impasse diplomatique entre l’Ouganda et le Rwanda, les autorités ougandaises ont accusé l’armée rwandaise d’entrer en Ouganda à plusieurs reprises pour traquer les fraudeurs et les passagers illégaux, ce qui a souvent entraîné des coups de feu qui ont coûté la vie à des citoyens des deux pays.

LEAVE A REPLY