RWANDA-OUGANDA : Un soldat rwandais armé arrêté en Ouganda

Par Erasme Rugemintwaza

Selon les informations qui parviennet à « The Rwandan », ce samedi 18 décembre 2021, un soldat rwandais connu sous le nom de Ndagijimana a été capturé sur le sol ougandais dans le district de Kabale, avec son fusil

Le soldat rwandais, identifié comme Ndagijimana, numéro 112574, provenait de la caserne de Nyamicucu dans le district de Burera, dans la Force opérationnelle Alpha du 17e Bataillon, 501e Brigade, 2e Division des Forces de défense rwandaises (RDF) dirigée par le général de brigade Jean Bosco Rutikanga. La Division est basée dans le nord du Rwanda. Le militaire est entré sur le territoire ougandais par le secteur de Butanda.

Des habitants ougandais en colère ont accusé ce soldat et les Forces de défense rwandaises (RDF) en général, d’être souvent passés en Ouganda avec l’intention d’enlever des Ougandais pour les emmener au Rwanda et y être détenus.

Ndagijimana a été encerclé et désarmé par des civils en colère. Heureusement, il a survécu à un lynchage, sauvé par Mathias Arineitwe, l’officier de sécurité du sous-comté de Butanda, alors qu’il était déjà blessé au-dessus de l’œil droit.

Ndagijimana a été initialement placé sous la garde du gouvernement local en attendant d’être remis à l’armée ougandaise (UPDF). Entretemps, la presse ougandaise rapporte qu’il a été remis au Commandant de la 2e division des Forces de défense du peuple ougandais (UPDF) à Kampala.

Selon certaines sources Ndagijimana fuyait et aurait été poursuivi d’un groupe de soldats rwandais jusqu’à son entrée en Ouganda. Lorsque des responsables ougandais ont été interrogés sur le soldat, ils ont déclaré aux médias qu’il s’agissait d’un grave problème de sécurité, et qu’il était encore tôt pour une conférence de presse. Cependant, malgré le fait que les soldats rwandais patrouillent constamment à la frontière avec l’Ouganda, beaucoup d’entre eux ont tendance à traverser la frontière vers l’Ouganda à la recherche de nourriture, de tabac et d’alcool, et kidnappent parfois des ougandais vivant près de la frontière. La police ougandaise a déclaré que Ndagijimana avait été retrouvé avec un fusil AK47 et 27 cartouches.

Ce n’est pas la première fois que cela se produit dans la région. Toujours en 2019, les troupes rwandaises sont entrées anonymement sur le territoire ougandais, entraînant la mort de 2 d’entre elles.

Les troupes rwandaises traversent fréquemment la frontière ougandaise et retournent au Rwanda. En effet, depuis 2019, des soldats de la RDF de la 2e division opérant dans le nord du Rwanda ont été impliqués dans un certain nombre de meurtres et d’enlèvements d’Ougandais vivant près de la frontière, comme en témoignent les cercueils des personnes tuées puis envoyées en Ouganda. .

Le ministère ougandais de la Défense a condamné à plusieurs reprises les actions de l’armée rwandaise visant à saper la souveraineté de l’Ouganda, d’autant plus que l’armée rwandaise laisse derrière des civils innocents tués. Les coupables devraient être traduits en justice, cependant, le gouvernement de Kigali n’agit pas comme s’il se cachait derrière cela.

Divers meurtres et enlèvements d’Ougandais vivant à la frontière avec le Rwanda n’ont pas cessé depuis 2016, année où le Rwanda a commencé à sévir contre l’Ouganda, l’accusant de soutenir les dissidents qui veulent renverser le régime rwandais.

La question de l’insécurité à la frontière rwando-ougandaise, mais surtout due aux Forces de défense rwandaises (RDF), préoccupe beaucoup les personnes vivant le long de la frontière, après que leur économie soit en ruine en raison de la fermeture de la frontière, depuis 2019.

L’Ouganda accuse le Rwanda d’avoir enlevé un soldat de son armée

Comme rapporté à  » The Rwandan », un soldat de l’UPDF a été ‘kidnappé » à la frontière Ouganda-Rwanda.

M. Godfrey Nyakahuma, le commissaire résident du district de Kabale confirme que Ndagijimana a été sauvé par Mathias Arineitwe, l’officier de sécurité du sous-comté de Butanda. Il a dit que Arineitwe a d’abord tiré des balles en l’air pour disperser les habitants qui étaient déterminés à tuer Ndagijimana. M. Nyakahuma a salué les habitants pour la vigilance accrue contre les entrants illégaux en provenance du Rwanda.

De plus, cet incident survient au moment où le soldat Ronald Arinda, un soldat des Forces de défense du peuple ougandais (UPDF) attaché au Commandement des forces spéciales (SFC) est toujours détenu au Rwanda.

Arinda, 23 ans, un habitant du district de Kabale a été arrêté le 27 novembre dans un marché du betail du district de Burera dans la province du Nord, à quelques mètres de la frontière Ouganda-Rwanda.

Arinda, qui était en congé, a été trompé pour se rendre au Rwanda par des informateurs de sécurité rwandais lui disant qu’ils avaient du bétail qu’ils voulaient lui vendre.

Les agents de sécurité rwandais ont été accusés à plusieurs reprises d’avoir traversé la frontière vers l’Ouganda et d’avoir kidnappé des Ougandais sous la menace du fusil avant de les conduire au Rwanda pour y être détenus. Ce mois-ci seulement, deux agents de sécurité rwandais ont traversé une centaine de mètres de la frontière et ont kidnappé Anthony Twijukye, 21 ans.

En mai 2020, des agents de sécurité rwandais armés, ont traversé la frontière à la mairie de Katuna et ont kidnappé Obed Nicholas Tugumisirize alias Kacucu.

Les frontières Ouganda-Rwanda ont été fermées par le président rwandais Paul Kagame en février 2019. Kagame a émis un avis de voyage aux citoyens contre les voyages en Ouganda, affirmant que leur sécurité n’était pas garantie.

Il a accusé les autorités ougandaises d’avoir enlevé des citoyens rwandais et de les avoir enfermés dans des zones non désignées. Kagame a également accusé l’Ouganda d’héberger et de faciliter les dissidents notamment du Rwanda National Congress (RNC) et des Forces Démocratiques de Libération du Rwanda (FDLR), qui ont déclaré la guerre au gouvernement de Kigali.

Cependant, son homologue ougandais Yoweri Museveni a, à plusieurs reprises, réfuté ces affirmations en disant qu’elles sont sans fondement.

LEAVE A REPLY