Rwanda : Répression contre l’opposition et les médias. Graves inquiétudes pour la sécurité de Victoire Ingabire Umuhoza.

Bruxelles, le 20 octobre 2021

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le Réseau international des femmes pour la démocratie et la paix (RifDP) a appris avec émoi l’arrestation – encore une – de plusieurs personnes, la plupart, membres du parti Dalfa Umurinzi faisant partie de l’entourage direct de Mme VictoireIngabire Umuhoza et un journaliste-youtubeur. Les personnes arrêtées sont Sylvain Sibomana (sorti de prison récemment), Alexis Rucubanganya, Marcel Nahimana, Alphonse Mutabazi, Emmanuel Masengesho, Jean-Claude Ndayishimiye, Hamad Hagenimana, Joyeuse Uwatuje, Régine Kadoyimana – tous proches collaborateurs de Victoire Ingabire Umuhoza – et Théoneste Nsengimana, journaliste-youtubeur et responsable d’Umubavu Journal et Umubavu TV online. De plus, Victoire Ingabire était attendue aujourd’hui au RIB (Rwanda Investigation Bureau), elle était convoquée mais n’a pas été reçue puisqu’elle est malade, son entrevue est reportée à jeudi 21 octobre 2021.

C’est une rafle comme celle de 2018 qui avait aussi visé les proches collaborateurs de Victoire Ingabire Umuhoza. Nous appelons les organisations de défense des droits de l’Homme et toute personne particulière de marquer d’une façon ou d’une autre sa désapprobation de cette rafle. Nous déplorons le caractère récurrent des arrestations arbitraires, des disparitions forcées, des tortures, du non-respect des droits élémentaires et du musèlement de la presse et de toute voix dissonante.

Le régime rwandais pense bénéficier encore longtemps de la complaisance de la communauté internationale. Et pourtant, 30 ans après la prise du pouvoir au Rwanda par l’armée de Paul Kagame, force est de constater qu’il s’est installé, au Rwanda, un régime exerçant la terreur sur sa propre population. A l’aube du Millénium, le Rwanda s’est dit champion dans l’autonomisation des femmes – cette autonomisation des femmes faisant partie par ailleurs des objectifs qu’avait fixés l’ONU pour ses pays membres. Le Rwanda est toujours présenté comme le pays ayant plus de femmes parlementaires au Monde.

Dirigées dans la terreur, ces femmes ne sont d’aucune efficience dans la prise de décisions gouvernementales. Tous les domaines qui devraient éveiller leur curiosité sont ignorés et l’exécutif n’en fait qu’à sa tête.

Pour un Rwanda apaisé, nous soutenons la voie de sortie de crise proposée par Mme Victoire Ingabire Umuhoza à travers la feuille de route pour un avenir prometteur au Rwanda et nous appuyons le SOS qu’elle a lancé dans sa carte blanche parue dans Le Vif. Enfin, nous exhortons les partenaires du Rwanda à user de leur influence afin de ramener ses dirigeants sur la voie de la raison. Les arrestations arbitraires doivent cesser et laisser place au chemin du dialogue. Cela fait des années que le régime rwandais est ouvertement dictatorial et liberticide. Un tel pays ne mérite pas une place parmi les grands au 21ème siècle.

Pour contacter le RifDP :
Téléphone : +32 472 44 48 12
Email : [email protected]

 

Section Belgique: rue du Méridien 10 à 1210 Bruxelles. Tél. +32 472 44 48 12
Section Canada: 125, rue des Alpes – Laval, Québec – H7G 3V1. Tél. : +1 450 9332743 Section Pays-Bas: Herlaestraat 15, 3032 VD Rotterdam. Tél. : +31 642 807 187
Section France, 28 rue du Marquis de Raies ; 9108 Evry-Courcouronnes. Tél. +33782718858

LEAVE A REPLY