TENTATIVE D’ASSASSINAT D’UN GÉNÉRAL OUGANDAIS : UN MODE OPÉRATOIRE QUI PORTE UNE IDENTITÉ!

La Jeep militaire du Général Edward Katumba Wamala , ancien chef d’état major général de l’armée ougandaise, ancien inspecteur général de la police et actuellement ministre des Travaux publics et des Transports vient d’être attaquée ce matin à Kampala. Il était dans la Jeep avec son chauffeur et sa fille qui sont tous les deux (chauffeur et fille) mort sur place. Sa fille (voir la photo) vient à peine de terminer ses études aux États-Unis et est revenu pour travailler dans son pays. Le Général, blessé, est actuellement soigné dans un hôpital de Kampala mais sa vie n’est pas en danger.

Sans toute-fois m’ingerer dans l’enquête en cours, il est important de souligner que le mode opératoire porte une marque d’indentité bien connue en Ouganda. Plusieurs officiels ougandais ont déjà été victimes de ce genre d’attaque d’hommes armés à la moto,et il est de notoriété publique en Ouganda que le Rwanda n’est pas innocent dans ces actes de sabotage.

Aussitôt apris l’attaque du Général Katumba, j’ai pensé directement au projet de construction des routes en RDC dont il est l’initiateur et qui fait grincer les dents à Kigali. Est-ce le mobile ? En tout cas il n’y a pas deux semaines que j’ai publié ici comment est-ce que ,Paul Kagame, dans sa jalousie maladive, grincait les dents contre les projets importants entre la RDC et l’Ouganda, d’une part ,et l’Ouganda et la Tanzanie d’autre part.

En effet, l’Ouganda va financer en partie la construction de 223 Km des routes en RDC sur trois axes :

  1. Kasindi-Beni :80 Km
    2.Beni- Butembo : 54 Km
  2. Bunagana-Rutchuru-Goma: 89 m

L’accord entre la RDC et l’Ouganda a été signé ce 27 mai 2021 à Entebee en présence du Président Museveni et le Général Katumba. Pour ce projet le Général Katumba avait déclaré en 2020 ce qui suit :

« Actuellement, l’Ouganda dégage environ 533 millions de dollars par an grâce au commerce avec la RDC,et si nous faisons celà,ils doubleront et nous pouvons gagner plus »

Il a été au front dans les médias ougandais et au parlement pour défendre ce projet impopulaire dans l’opinion publique ougandaise. Car pour les ougandais,ils ne comprennent pas comment leur gouvernement peut investir des millions de dollars pour construire les routes chez le voisin alors qu’il y a des endroits qui en manquent cruellement en Ouganda. N’est-ce pas logique ? Malheureusement un tel investissement stratégique dépasse l’entendement du bas peuple !

Et pour sécuriser cet investissement dans cette région en proie aux groupes armés et rebelles « ADF/MTN», il est prévu que l’armée ougandaise se déploie dans cette partie de la RDC. Ce projet est combattu depuis le début par le régime de Kagali qui estime que l’Ouganda empiéte sa zonne d’influence au Congo, surtout l’axe Bunagana-Goma qui se trouve non loin de la frontière rwandaise. Le fait que le Président Félix ait adhéré à cette initiative ougandaise a été très mal vu à Kigali, selon plusieurs indiscrétions.

Il est curieux de constater que le Général Katumba soit tué seulement 5 jours après la signature de l’accord et l’annonce de déploiement prochain des militaires ougandais dans un territoire où le régime de Kigali est ,en partie, responsable du chaos depuis plus de deux décennies. Pour le reste, notons que le Général Katumba , simple et courtois, est l’un des officiers réputés pour leur patriotisme en Ouganda.

L’hypothèse rwandaise n’est donc pas à écarter. Les services de Kigali agissent souvent ainsi. À un certain moment,le président Museveni, très en colère avait ordonné à ses officiers de ne pas hésiter à abattre les hommes en moto qui s’approchent d’eux et qu’il trouvent suspects. C’était après l’assistant d’un autre officier de haut rang, Kawessi,que l’Ouganda a pleuré comme un héros.

Nous autres avons un très mauvais souvenir de ce mode opératoire des escadrons de la mort et criminels transfrontaliers. Le 16 janvier 2020 j’avais échappé de justesse à un tentative d’assassinat près de ma résidence à Kampala. Quatre hommes à bord de 2 motos étaient contraint de laisser agonisant à quelques mètres dans ma résidence où ils m’attendaient. Un exilé rwandais venait d’être assassiné par le même mode opératoire sur la route d’entenbbe.

01 juin 2021

Marcelin CIKWANINE

DDH et expert DESC
[email protected]

LEAVE A REPLY