Le procès politique de l’activiste Rwandais Aimable Karasira est ajourné pour la seconde fois

Aimable Karasira

Par Frank Steven Ruta

Les Rwandais qui ne savaient pas grand-chose sur l’état de santé de l’artiste et activiste rwandais Aimable Karasira se sont remis après qu’ils l’aient vu de nouveau, comparu devant le tribunal à Kigali, ce mercredi 7 juillet 2021, mais l’affaire a été ajournée pour deux semaines à venir.

Les journalistes et les avocats de l’accusé se sont vus improvisés par le fait que le procès de Karasira soit entendu à huit-clos alors qu’il n’en était pas communiqué en avance. Les policiers ont brutalisés les journalistes qui voulaient assister au procès, et n’ont pas pu avoir accès à la salle d’audience.

L’autre fait surprenant est que la défense n’était pas informée du déroulement du procès à distance, via skype. Les deux avocats et l’accusé n’ont eu cette information de dernière seconde que quelques minutes avant le procès.

Les journalistes ayant attendu à la sortie de la station de police de Kicukiro, lieu de détention de Aimable Karasira, les deux avocats ont expliqué brièvement aux journalistes que le procès a été renvoyé au 23 Juillet 2021, car l’accusé n’était pas en bon état.

Le Docteur Evode Kayitana, avocat de Karasira a dit que l’une des raisons pour lesquelles le procès a été ajourné est que l’accuse qui quelques jours auparavant souffrait du covid19, n’était pas encore rétabli pour pouvoir aisément comparaitre et se concentrer sur procès en cours.

Selon le même avocat, la deuxième raison est que la défense attendait toujours l’expertise médicale de l’état de santé mentale de Aimable Karasira, qui devrait être octroyé par les services psychiatriques du Centre Hospitalier Universitaire de Kigali (CHUK) qui l’a suivi pendant trois ans.  

Le Docteur Kayitana a ajouté que malgré que son client souffre du diabète et de l’hypertension, il n’avait pas les moyens de s’approvisionner en nourriture qui lui convient, car tout son argent a été saisi illégalement et ses comptes bancaires bloqués soi-disant pour raisons d’enquête alors qu’aucun ne l’a ordonné 

Par conséquent, Karasira n’est pas en mesure de payer ses avocats le Docteur Evode Kayitana et Maître Gatera Gashabana, car il n’a pas accès à son argent. 

Les deux avocats de l’activiste Aimable Karasira s’inquiètent du fait que leur client risque de contracter encore le Covid19, car il est emprisonné dans des conditions difficiles, dans un cachot surpeuplé, qui ne permet pas la respiration facile, et que les mesures de préventions contre le coronavirus sont très minimes.

Monsieur Aimable Karasira, un survivant du génocide a été arrêté ce 31 mai 2021, il est accusé principalement de négationnisme du génocide. Il devait comparaitre ce 22 Juin 2021, mais comme il était hospitalisé souffrant du Covid19, le procès a été ajourné pour la première fois pou le 07 Juillet 2021.  Réajourné pour la deuxième fois pour ce 23 Juillet 2021, si rien ne change il demandera la liberté provisoire pour qu’il puisse rencontrer ses médecins et se remettre du covid-19. 

LEAVE A REPLY