Autopsie d'une manoeuvre de désinformation

Rappel des faits : dans son édition du 1er juin 2012, le journal Libération publiait un dossier de trois pages avec « à la une », un titre explosif affirmant que sa collaboratrice, Madame Malagardis, avait « découvert » un document confidentiel jusque là « inconnu » et « prouvant » que les FAR, l’armée gouvernementale hutu, possédaient des missiles sol-air, dont des Mistral. Elle en tirait une forte conclusion : des Hutu auraient donc pu abattre l’avion de leur propre président

. Dans le même dossier, la question était posée de savoir pourquoi il avait fallu attendre si longtemps pour qu’un document d’une telle importance sorte enfin du « placard » aux secrets entourant la question du génocide du Rwanda. plus d’info

Loading...

LEAVE A REPLY