"Le verdict de culpabilité que la Haute Cour de Kigali vient de prononcer n’a rien de surprenant vu l’acharnement du gouvernement de Kigali sur la personne de Madame Victoire Ingabire": PS Imberakuri

COMMUNIQUE DE PRESSE N° 025/P.S.IMB/012

Le Parti Social IMBERAKURI vient d’apprendre avec une très grande consternation la condamnation à huit ans de prison de Madame Victoire INGABIRE, Présidente des FDU Inkingi.

Le verdict de culpabilité que la Haute Cour de Kigali vient de prononcer ce 30 octobre 2012 n’a rien de surprenant vu l’acharnement du gouvernement de Kigali sur sa personne depuis son retour 16 Janvier 2010 après plusieurs années de résidence ininterrompue en Hollande.

En effet, alors qu’elle était rentrée pour faire enregistrer son parti en vue des élections présidentielles du 09 Août 2010, Madame Victoire INGABIRE a, à maintes reprises, été malmenée par le pouvoir, d’abord en refusant d’enregistrer son parti, puis en la privant partiellement de la liberté de mouvement jusqu’à son emprisonnement le 14 Octobre 2010.

Comme il est d’usage à tout opposant politique, Madame Victoire INGABIRE a dès lors connu une mascarade de procès où les co-accusés sont en même temps des témoins à charge après qu’ils aient été soumis à des séances d’entrainement d’accusation qu’ils ont suivi dans la prison militaire de Kami. Accusée d’abord de six chefs d’accusation relatifs notamment « à des actes terroristes » et « idéologie de génocide », son procès a connu plusieurs irrégularités avant que la cour ne prononce la culpabilité dans les chefs « d’atteinte au pouvoir établi » et « déni de génocide ».

En tout cas, ce procès vient de démontrer encore une fois, le refus du gouvernement de Kigali à tolérer les critiques et à accepter l’existence des partis d’opposition ainsi que les libertés d’expression dans une société démocratique. Dans cette optique, il est sied de rappeler que bien avant elle, Me Bernard NTAGANDA, Fondateur et Président du Parti Social IMBERAKURI, seul parti d’opposition jusque là enregistré, candidat élu par le congrès officiel de son parti le 25 Octobre 2009 aux présidentielles, il a été arrêté le 24 Juin 2010, premier jour d’inscription des candidats devant la commission électorale et a été condamné le 22 Avril 2012 à quatre ans de prison. Depuis, plusieurs hauts responsables du parti social IMBERAKURI sont emprisonnés ou pourchassés. Les derniers en date sont Mr Alexis BAKUNZIBAKE, Premier Vice Président et Madame Immaculée UWIZEYE KANSIIME, Secrétaire Général.

De même, Mr Déo MUSHAYIDI, Président du PDP Imanzi a été condamné le 24 Février 2012 à perpétuité alors que l’ex Président de la République Mr Pasteur BIZIMUNGU et son Ministre Mr Charles NTAKIRUTINKA avaient aussi été condamnés en 2002 respectivement à douze et dix ans pour le simple fait qu’ils avaient tenté de créer le parti le Parti Démocratique pour le Renouveau (PDR Ubuyanja). De plus, le Dr Théonneste NIYITEGEKA, candidat aux présidentielles de 2003 a été condamné à 15 ans de prison alors que Mr André KAGWA RWISEREKA, Vice Président du Green Party a été retrouvé décapité en juillet 2010.

Dans cette chasse à l’homme, les journalistes n’ont pas été épargnés. Ils sont au mieux emprisonnés, c’est le cas de Mesdames Agnès UWIMANA et Saidati MUKAKIBIBI, du journal Umurabyo, Mr Epaphrodite HABARUGIRA, de Radio Huguka et Mr Stanley GATERA du journal Umusingi et au pire, ils assassinés tels fut le cas pour Mr Jean Léonard RUGAMBAGE du bimensuel Umuvugizi et Mr Charles INGABIRE du journal en ligne inyenyelinews.org

Cependant, le parti social IMBERAKURI note que malgré cet acharnement du gouvernement de Kigali à vouloir faire taire toute voix démocratique, la semence de la démocratie est déjà germée. Nous appelons tout à un chacun à unir nos forces pour l’arroser et la faire grandir et au gouvernement de Kigali qu’il a intérêt à œuvrer pour que la liberté et la sécurité de tout un chacun soient préservées.

Fait à Kigali, le 31 Octobre 2012
Alexis BAKUNZIBAKE
Premier Vice Président

Loading...

LEAVE A REPLY